Le consensus communautaire contre l'intégration intercommunale : séquences et dynamiques d'institutionalisation de la Communauté Urbaine de Lille (1964-2003)

par Fabien Desage

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Frédéric Sawicki.

Soutenue en 2005

à Lille 2 .


  • Résumé

    Les institutions intercommunales en France sont presque toujours dirigées par des exécutifs collégiaux, associant des représentants municipaux de l'ensemble des formations partisanes. Ce mode de gestion atypique est justifié au nom de la technicité présumée des enjeux intercommunaux et de l'affirmation des politiques d'agglomération qu'il rendrait possible. Notre travail envisage le processus d'institutionnalisation de la CUDL, de sa genèse par les groupes réformateurs dans les annèes 1960, jusqu'à la consolidation d'un régime de " consensus ", terme utilisé par les élus eux-mêmes pour qualifier leurs accords interpartisans. La perspective socio-historique et ethnographique adoptée donne à voir les conditions pratiques de domestication par les maires des réformes successives. Le " consensus ", loin d'aboutir au renforcement de la capacité normative de la CUDL apparaît alors comme le vecteur principal de son maintien sous dépendance municipale et de l'entretien de son déficit démocratique.

  • Titre traduit

    When the political "consensus" within the metropolitan institutions runs against the metropolitan policies : Institutionalization sequences and dynamics of the Communauté urbaine of Lille (1964-2003)


  • Résumé

    Most of the metropolitan institutions in France are run by collegial executives, gathering municipal representatives from the whole political spectrum. To justify this type of broad coalition, local politicians put forward an alleged " technicity " of urban policy issues – which are claimed to be " apolitical " - and the strengthening of the metropolitan policies it would enable. This work scrutinizes the institutionalization process of the Communauté urbaine of Lille, from its origins in the 1960 ies to the formalization of a cross-party agreement. The chosen methodology, a historical and micro-sociological perspective, sheds light on the " domestication " of successive governmental reforms by the mayors. The political " consensus " far from resulting in the autonomy of metropolitan policies, this appears to be the main cause of their ongoing dependency on member municipalities and of their democratic deficit

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (707 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 595-642

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-2005-15-1 bis
  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-2005-15-2 bis
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre de recherches critiques sur le droit. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 0840.49899/07
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.