Aspects algorithmiques de l'analyse structurelle pour la surveillance

par Dilek Düstegör

Thèse de doctorat en Informatique industrielle et automatique

Sous la direction de Marcel Staroswiecki et de Vincent Cocquempot.

Soutenue en 2005

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'analyse structurelle est un outil puissant qui permet de déterminer de nombreuses propriétés intrinsèques d'un système dès la phase de conception. Ces propriétés sont obtenues à partir de la seule connaissance de l'existence de liens (contraintes) entre variables sans que les valeurs des paramètres soient nécessaires. L'analyse du modèle structurel, ou analyse structurelle, a été largement utilisée afin de déterminer les propriétés du système relatives à la surveillance : détection et localisation des défaillances. Ce mémoire traite des aspects algorithmiques de cette méthode afin d'améliorer son implémentation. Dans une première partie, nous présentons les différentes approches de modélisation à caractère structurel rencontrées dans la littérature et justifions notre utilisation des graphes bipartis pour la surveillance. Nous recensons les propriétés désirées pour les algorithmes à implanter. La méthode d'analyse structurelle est ensuite détaillée et nous proposons un premier algorithme permettant d'évaluer les propriétés de détection et de localisation des défaillances.

  • Titre traduit

    Structural analysis for fault detection and isolation : an algorithmic study


  • Résumé

    Nous abordons ensuite le problème de l'amélioration de la localisabilité des défaillances. L'algorithme proposé permet d'aboutir aux sous-ensembles de défaillances non localisables entre elles. Afin d'améliorer la localisabilité des défaillances, des capteurs supplémentaires peuvent être implantés. Nous proposons une autre solution qui consiste à utiliser des modèles d'évolution dynamique des défaillances lorsque ceux-ci sont disponibles. Nous considérons ensuite le problème de génération de signaux indicateurs de défaut, ou résidus. Un algorithme qui permet de générer la chaîne de calcul optimale par rapport à des contraintes de complexité d'implantation est alors proposé. Pour cela, le problème du mariage stable connu en informatique ainsi que le problème du choix de couplage maximal à pondération minimale sont adaptés au contexte de l'analyse structurelle. Enfin, un algorithme évolutif/adaptatif est décrit afin de tenir compte des évolutions de la structure du système lors de son cycle de vie. Tous les algorithmes développés sont évalués par rapport à l'ensemble de propriétés désirables et sont appliqués sur l'exemple d'un modèle de vanne

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-215

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2005-268
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2005-269
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.