Niches alimentaires et partage des ressources : les petits cétacés du golfe de Gascogne

par Claire Pusineri

Thèse de doctorat en Océanologie biologique et environnement marin

Sous la direction de Vincent Ridoux.

Soutenue en 2005

à La Rochelle .


  • Résumé

    Cette étude porte sur : 1) La détermination des niches alimentaires du dauphin commun, Delphinus delphis, du dauphin bleu et blanc, Stenella coeruleoalba, du grand dauphin, Tursiops truncatus et du marsouin commun, Phocoena phocoena, dans les secteurs néritiques et océaniques du golfe de Gascogne, à partir de l'analyse de contenus stomacaux. 2) L'analyse du partage des ressources alimentaires de ces petits cétacés avec les autres grands prédateurs et les pêcheries. Chacune des espèces de petits cétacés présente une niche alimentaire caractéristique : le dauphin commun consomme principalement des petits poissons grégaires dans la couche d'eau supérieure de l'épipélagique du plateau comme du secteur océanique. Le dauphin bleu et blanc se focalise sur les petites proies, indifféremment poissons ou céphalopodes, grégaires de la couche d'eau plutôt inférieure de l'épipélagique. Il chasse principalement en secteur océanique, et ponctuellement sur le plateau continental. Le grand dauphin chasse préférentiellement de grands poissons démersaux du plateau continental. Enfin, le marsouin consomme en majorité de petits poissons soit pélagiques soit démersaux sur le plateau continental. Dans le secteur néritique, on observe un fort chevauchement trophique d'une part entre les pêcheries et les cétacés, dont les proies préférentielles sont des espèces commerciales majeures, et d'autres par entre quelques espèces commerciales majeurs (raie fleurie, merlu et thon germon) et au moins une espèce de cétacé. Dans le secteur océanique, les rôles trophiques des dauphins commun et bleu et blanc se différencient largement de ceux des autres compartiments épipélagiques de niveaux trophiques supérieurs : il n'existe pas de chevauchement entre les régimes alimentaires des dauphins et les captures des pêcheries qui se focalisent sur le thon germon et l'espadon. De plus, les régimes alimentaires des petits cétacés chevauchent faiblement ceux de l'espadon et du requin peau bleue. Enfin, un chevauchement significatif est observé entre les tailles de proies et les périodes de chasse des dauphins et du thon germon, mais les taxons proies consommés diffèrent entre ces deux groupes. Compte tenu de ces résultats, les petits cétacés semblent bien être un compartiment d'intérêt majeur dans le cadre d'une gestion écosystémique des ressources du golfe de Gascogne, soit en tant que compétiteurs potentiels des pêcheries, soit en tant que compartiment au rôle trophique original.

  • Titre traduit

    Dietary niches and resources segregation : small cetaceans of the bay of biscay


  • Résumé

    The present study focuses on: 1) The determination of the diets of the common dolphin, Delphinus delphis, the striped dolphin, Stenella coeruleoalba, the bottlenose dolphin, Tursiops truncatus and the harbour porpoise, Phocoena phocoena from stomach content analysis in the neritic and oceanic area of the Bay of Biscay. 2) The analysis of feeding niches segregation between these small cetaceans and both the other large predators and the fisheries. Each cetacean species showed a specific dietary niche: the common dolphin consumed essentially small gregarious fish in the upper epipelagic water layer both in the neritic and the oceanic area. The striped dolphin focused on small gregarious prey, either cephalopods or fish, of the lower epipelagic water layer. It foraged essentially in the oceanic area and occasionally in the neritic waters. The bottlenose dolphin foraged mainly on large demersal fish of the continental shelf. At last, the common porpoise ate mainly small pelagic or demersal neritic fish. In the neritic area, a high trophic overlap was observed between the fisheries and the cetaceans, whose preferred prey were species of major commercial importance, and between the diet of some of the main commercial prey and at least one cetacean species. In the oceanic area, the trophic role of the cetaceans was quite different from those of the other high trophic level epipelagic groups: first, there was no trophic overlap between the cetaceans and the fisheries that focused on swordfish and albacore tuna. Second, the dietary niches of the cetaceans did not overlap significantly those of the swordfish and the blue shark. Third, a significant overlap was observed between the cetaceans and the albacore tuna in terms of prey length and foraging period, but not in terms of prey taxa. Those results underlined that the Bay of Biscay small cetacean species are a trophic compartment of major interest within the framework of an ecosystem management of the resources either because of their potential competition with fisheries or because of their original role in the ecosystem.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-203

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.