Navigation, transport de marchandises et immigration dans le cadre des relations commerciales entre Le Havre et Rio de Janeiro de 1820 à 1870

par Maria da Graça Leal Nascimento Brault

Thèse de doctorat en Histoire, sociétés et civilisations

Sous la direction de Guy Martinière.

Soutenue en 2005

à La Rochelle .

  • Titre traduit

    Navigation, transport of merchandise and immigration within the framework of trade relations between Le Havre and Rio de Janeiro from 1820 to 1870


  • Résumé

    Avec la fin des guerres en Europe, le trafic maritime français retrouve au début du XIXème siècle ses destinations habituelles. La demande croissante de matières premières, conduit la France à chercher de nouvelles sources d'approvisionnement. Les ports de l'hexagone accentuent alors leurs échanges commerciaux avec l'Amérique du Sud. En 1814, la France est autorisée à commercer en droiture avec le Brésil et le port du Havre s'engage activement dans l'importation de cuir, café, sucre, coton et cacao, principalement. Après l'accord consenti aux nations amies du Portugal d'accéder aux principaux ports brésiliens, cette nouvelle ouverture est synonyme d'une intensification du négoce avec le Brésil. Le trafic maritime s'organise avec trois ports essentiellement : Rio de Janeiro, Pernambuco et Bahia. Dans ce contexte Rio connaît une forte période de développement de son trafic avec le port du Havre. Ce dernier profite de l'engouement des échanges et les bricks, trois-mâts classiques, puis les clippers, naviguent en nombre vers le port de Rio de Janeiro. Parallèlement un trafic de passagers se met en place pour des voyageurs présentant des profils et motivations multiples.


  • Résumé

    At the end of the wars in Europe in the early 19th century, French shipping could once again resume its traditional routes. The growth in the demand for raw materials compelled France to look for new sources of supplies. As a result, trade between French and South American ports increased. In 1814, France was granted legal rights to trade with Brazil. The Port of Le Havre became an active trading centre for the import mainly of leather, coffee, sugar and cocoa. The right of access to Brazilian harbours was granted to nations that had good relations with Portugal. This new opening meant an increase in trade with Brazil. Rio de Janeiro, Pernambuco and Bahia were the three principal ports concerned by this trade. Consequently, there was an intensification of trade between Rio de Janeiro and Le Havre. The latter took advantage of this trend and brigantines, classic three-masted schooners and then clippers sailed to Rio de Janeiro. Simultaneously, a growing number of passengers from a variety of backgrounds and for different motives sailed across the Atlantic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (415, 98 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 378-391

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.