Etude d’un procédé hybride Adsorption / Bioréacteur à membranes pour le traitement des effluents industriels

par Nicolas Lesage

Thèse de doctorat en Génie des procédés et de l'environnement

Sous la direction de Corinne Cabassud et de Mathieu Sperandio.

Soutenue en 2005

à Toulouse, INSA .


  • Résumé

    La présence de composés toxiques à l’entrée des opérations d’épuration induit des problèmes en terme de traitement par des procédés biologiques. Ces phénomènes sont accentués par une variation temporelle de la composition en toxique (sorte de toxique et concentration) et donc de la toxicité des effluents industriels. L’objectif de ce travail est de concevoir un procédé hybride basé sur un couplage bioréaction/adsorption/séparation membranaire. Une étude des phénomènes découplés, puis des différentes interactions a permis de caractériser les différentes synergies au sein du bioréacteur à membrane hybride (BAM-H). Ainsi, l’étude de l’adsorption d’un composé toxique dans un milieu biologique a montré la possibilité de bio-régénérer le charbon actif et de limiter l’inhibition de la biomasse. L’ajout de charbon actif lors de la filtration d’un milieu biologique permet de limiter le colmatage des membranes. L’étude du BAM-H a alors montré qu’il était possible de traiter un effluent industriel par voie biologique sans période d’acclimatation de la biomasse et sans engendrer de colmatage de la membrane, contrairement à un bioréacteur à membranes conventionnel. Les mécanismes de dégradation du composé toxique testé ont été précisés et comparés par rapport à un réacteur à boue activée. Ce travail a permis de caractériser et de dégager les avantages du BAM-H par rapport aux différents procédés de traitement des effluents industriels, notamment le bioréacteur à membrane

  • Titre traduit

    Study of an adsorption / membrane bioreactor hybrid process for the traetment of industrial wastewaters


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 257-271

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009/810/LES
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.