Devenir des pesticides dans les sols en fonction de l'état d'humidité et du mode de circulation de l'eau dans le sol

par Sophie Guimont

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Michel Schiavon.

Soutenue en 2005

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    La contamination des ressources en eau par les pesticides dépend de leur transfert dans le sol. L'objectif de notre étude est de préciser et de comprendre l'influence conjointe de l'eau (humidité et dynamique dans le sol) et du temps, sur le transfert vertical des pesticides dans les sols. Trois niveaux d'investigation ont été adoptés : une étude de la mobilité d'un pesticide (isoproturon) et d'un traceur de l'eau (bromure) en cases lysimétriques, des simulations de ces transferts par le modèle Agriflux© et une caractérisation de la dissipation de pesticides (isoproturon, bentazone) au laboratoire. A l'échelle du profil de sol, le suivi des quantités d'isoproturon et de bromure exportées par percolation a mis en évidence une variabilité corrélée à la différence de fonctionnement hydrodynamique des sols. Une hétérogénéité entre les répétitions de sol a également été observée. La simulation avec Agriflux a fourni des résultats cohérents avec les observations de terrain. L'utilisation du modèle a par ailleurs souligné l'importance des processus lents d'adsorption/désorption sur la disponibilité du pesticide au transfert dans l'eau mobile. Les expérimentations en laboratoire ont permis de montrer successivement : la relation entre l'humidité du sol au moment du traitement et la mobilité du pesticide ; puis l'entraînement par diffusion dans l'eau immobile intra-agrégat des molécules étudiées ; et enfin, l'effet du temps de résidence sur leur immobilisation croissante

  • Titre traduit

    Pesticides fate in soils according to the state of moisture and the mode of water ciruclation in the soil


  • Résumé

    The aqueous transfer of pesticides in agricultural soils involves their ability to potentially contaminate water resources. The present research focuses on the joint influence of the time and the water (humidity and dynamics in soil) on the downwards transfer of pesticides in soils. The investigation was led at three levels: the transfer of a pesticide (isoproturon) and a tracer (bromide) was studied within lysimeters, simulations of these transfers were carried out with the Agriflux© model, the dissipation of pesticides was characterised under controlled laboratory conditions. At the soil profile scale, exportations of isoproturon and bromide in percolates highlighted a variability between soils due to hydrodynamic differences. Heterogeneity between replicates was also obvious. The transfer simulations of these molecules with Agriflux provided results consistent with the lysimetric observations while stressing the slow adsorption/desorption kinetics effects on the availability of isoproturon to transfer in mobile water. Laboratory experiments showed that: the initial soil moisture is related to the pesticide mobility ; also that the products diffuse within intra-aggregates immobile water ; and that the residence time increases the immobilisation of the pesticide in the soil

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-195

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005 GUIMONT S.

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005INPL087N
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.