De la représentation des risques professionnels aux pratiques de prévention : quelle dynamique pour quelle formation : le cas du risque routier et des troubles musculosquelettiques en question

par Michaël Ollmann

Thèse de doctorat en Génie des systèmes industriels

Sous la direction de Pierre Higelé.

Soutenue en 2005

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Nos sociétés modernes sont traversées par de nombreux bouleversements notamment culturels, techniques et scientifiques. Or parallèlement aux progrès qu'ils génèrent, ces bouleversements engendrent également des effets indésirables : les risques. Le champ des risques professionnels n'est pas épargné par ce phénomène. On constate actuellement l'émergence de risques qui semblent ne plus correspondre exactement aux critères habituels des risques professionnels. Quelles représentations les préventeurs ont-ils des risques professionnels et de ces risques en particulier ? Quelles sont les connaissances et les compétences nécessaires à leur prévention ? Quelle formation proposer aux préventeurs ? Pour tenter d'apporter des éléments de réponse à ces questions, nous nous sommes intéressés à deux exemples de risque qui nous semblent particulièrement représentatifs : le risque routier et le risque TMS. Pour cela, nous avons mené des entretiens semi-directifs auprès de préventeurs CRAM et de préventeurs d'entreprise ayant été confrontés à l'un ou l'autre risque. Les données recueillies nous ont permis de mieux appréhender la dynamique des représentations, la nature des pratiques de préventions mises en œuvre ainsi que les processus d'apprentissage et de formation des préventeurs. Sur la base des principaux résultats mis en évidence, nous formulons des préconisations visant à adapter la formation des préventeurs aux spécificités de ces risques.

  • Titre traduit

    From the representation of risks at work to the prevention's practices: what dynamic for what training? The case of road risk and musculoskeletal disorders in question


  • Résumé

    Many cultural, technical and scientific upheavals are going through our modern societies. However, parallely to the progress they generate, these upheavals also create undesirable effects which we name risks. The domain of risks on the places of work is not spared by this phenomenon and we are presently noticing the emergence of risks that do not exactly correspond to usual criteria of risks on these places. We may ask ourselves what sort of representation of these risks prevention actors have? What sort of knowledge and competences are necessary to these prevention? What sort of training can we propose to prevention actors? In order to give appropriate answers to these questions, we have been interested in two risks: the risks on roads and the risk on musculoskeletal disorders. In order to achieve our goal we carried out a series of semi-directive interviews next to the “CRAM” prevention actors and the actors of the prevention inside firms who have been confronted with these risks. Thanks to this study, we can thus understand the dynamic of representations, the nature of prevention practices and the learning and training mode process of the prevention actors. From these results, we make recommendations to adapt the training of the prevention actors to the peculiar characteristics of these risks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (404 p., pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 1 p. 378-393

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005 OLLMANN M. 1
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005 OLLMANN M. 2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.