La figure de l'intellectuel chez Yang Jiang

par Meizhu Liu

Thèse de doctorat en Études chinoises

Sous la direction de Isabelle Rabut.

Soutenue en 2005

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Yang Jiang, née en 1911, est écrivain, traductrice et chercheuse, spécialiste en littératures chinoise et étrangères. Bien que sa carrière littéraire s'étende sur une longue période, quelque 70 années, sa production n'est au bout du compte pas très abondante, ce qui s'explique en partie par le fait qu'elle a cessé volontairement d'écrire de 1950 à 1980. Ses écrits relèvent de genres divers, et quelques-uns prennent la forme de récits de vie. Mais tous, peu ou prou, sont le reflet d'une démarche intellectuelle spécifique, et ils constituent un témoignage privilégié sur l'époque et le milieu intellectuel dans lequel leur auteur a évolué. Yang Jiang, en effet, n'a jamais abandonné sa posture d'intellectuelle indépendante pratiquant une écriture désintéressée : refus d'adhérer à une école littéraire quelconque, de mettre sa plume au service d'idéologie ou de courant politique, et de céder aux modes littéraires. Observer et décrire la nature humaine, les relations entre les individus ou entre les individus et leur environnement, telle a été sa préoccupation constante. Et c'est en intellectuelle sourcilleuse, du haut de son éthique intransigeante et dans une perspective morale, qu'elle a invariablement procédé, en ne se privant pas de juger à l'occasion. Le présent travail, fondé sur un examen attentif de l'œuvre et de la vie de Yang Jiang, essaie notamment de restituer son univers spirituel, lequel s'articule autour de trois grands axes : Humanisme, Confucianisme et Taoïsme. Mais au-delà du cas individuel de Yang Jiang, c'est plus généralement à la figure de l'intellectuel-lettré qu'il est consacré.

  • Titre traduit

    Yang Jiang : an intellectual figure in twentieth-century China


  • Résumé

    Yang Jiang, born in 1911, is a writer, a translator and a scholar. Her special field of research is Chinese as well as foreign literature. Though her literary career stretches over a very long period, nearly seventy years, her writings is rather scarce. That can be explained in part by the fact that she voluntarily ceased to write between 1950 and 1980. YJ's literary genres are multifarious. Some of her writings can be classified as 'sketches from life'. On the whole, her writings reflect her personal and specific intellectual attitude and provide a precious account of the way of life in Twentieth-Century China, and its intelligentsia, of which she was part of. Yang Jiang, indeed, unfailingly stuck to one principle : intellectual independence reflected in an unbiased prose. She never joined any literary school or movement, never took a servile pen to speak for any ideology or political faction, and never tried to be literally trendy. To observe and describe human nature, human relations, Man in relation to his Environment was her unflagging concern. A very finicky taste in matters of intellectual probity, allied with an uncompromising ethics were her way of living. All these principles did not prevent her, at times, to express her personal point of view. This thesis, based on a minute study of the life and writings of Yang Jiang, aims primarily to recreate her spiritual universe and articulate it around three main axes : Humanism, Confucianism, and Taoism. But, in fact, beyond YJ 's own personality traits, this thesis deals with the role of the intellectuals and scholars in the world at large.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (405 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 317-372

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque LE-LEA.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.293
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.293
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.