Quand des citoyens discutent le lien représentatif : approche compréhensive de la réception de l'imagerie démocratique véhiculée par la télévision

par Pierre Lefébure

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Gérard Grunberg.

Soutenue en 2005

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    L'idée d'une crise de la représentation affectant le système politique français est surtout alimentée par des données sur l'insatisfaction envers les gouvernants. Pourtant, le rapport des citoyens au régime ne se confond pas avec celui au personnel politique. Un effort est donc produit pour construire le lien représentatif comme objet de recherche autonome. La référence à la télévision est alors doublement mobilisée. 1) Suivant les études ethnographiques et de réception, elle constitue une instance de socialisation. L'hypothèse est que la présence accrue de "gens ordinaires" dans les émissions de débat développerait une imagerie démocratique alternative à la représentation institutionnelle. 2) C'est pourquoi la télévision est mobilisée comme facilitateur méthodologique : un montage d'extraits d'émissions du type "forum" mettant en scène le lien représentatif sert de stimulus pour des entretiens. L'objet de recherche peut ainsi être discuté en réduisant son caractère abstrait. D'abord cette imagerie démocratique est définie comme forme spécifique d'explicitation contradictoire des préférences et convictions comparativement à d'autres formats télévisés. Cela engage une analyse de contenu des programmes télévisés (1988-2002). L'enjeu des statuts initialement assignés aux participants (politiques, experts, citoyens) est étudié sur un corpus d'environ 150 émissions. Ensuite un travail compréhensif est mené auprèsde groupes de discussion auxquels est soumis le montage d'extraits d'émissions. L'analyse du verbatim dégage des éléments structurants de culture démocratique sur l'ambilavence de l'alternative référendaire et les attentes normatives quant à la relation aux élus.

  • Titre traduit

    How citizens discuss and assess the representative linkage : public participation debates on TV decoded : a comprehensive analysis


  • Résumé

    The recurring theme of a crisis of representation in France is usually documented by survey data on lack of trust in governants. Yet citizen's support for the regime is not fully encapsuled in their attitudes towards politicians. To overcome this bias, the representative linkage is conceived here as a specific research object. In that respect, television is refered to in two ways : 1) Cultural and reception studies stress its role as a socializing agency. Foloowing this, an hypothesis is that the emphasis on lay people taking part to debates with politicians suggests an alternative to classic representative institutions and channels. 2) TV also provides a convenient methodological tool : excerpts from such debates are used as a stimulus in focus groups convened to discuss and assess the representative linkage. Empirical results are based on 1) A content analysis of 150 programmes covering the 1988-2002 period 2) A comprehensive analysis of the groups discussions. They show that direct and deliberative democracy procedures are not as much desired as recent trands in the literature suggest. Citizen's expectations rather focus on a tighter control of representatives as a mean to achieve the division of political labor they fundamentally approve.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (585 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [476]-498

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Centre de documentation Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.POL 84
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.