Les relations italo-françaises et le problème de la délimitation de la frontière orientale italienne de 1918 à 1924

par Alessandra Rossi

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Milza et de Francesco Margiotta Broglio.

Soutenue en 2005

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    De 1918 à 1924 l'Italie fut pour la France de l'époque un allié moins négligeable qu'il est généralement acquis. De 1918 à 1924, et même au début de la Première Guerre Mondiale, le Quai d'Orsay employa tous les moyens qu'il avait à sa disposition afin de maintenir des relations cordiales avec le gouvernement de Rome. La France avait besoin d'entretenir de bonnes relations avec l'Italie, car elle ne pouvait pas se permettre de voir Rome soutenir Berlin, en particulier tout au long de sa politique visant à l'affaiblissement de son ennemi héréditaire. Pour la France, ne pouvant compter ni sur la Russie bolchévique ni sur l'Angleterre qui ne souhaitait pas l'écrasement de l'Allemagne ni sur les Etats-Unis lesquels ne ratifièrent pas le Traité de Versailles et se retranchèrent dans leur politique de "non entanglement", l'amitiè de l'Italie fut pendant ces années-là capitale. Le Quai d'Orsay essaya d'exploiter à cette fin le problème de la rectification de la frontière nord-orientale italienne qui était la préoccupation principale de l'Etat italien depuis son unité. Camille Barrère, ambassadeur français à Rome de 1898 à 1924, oeuvra incessamment au maintien des bonnes relations entre le France et l'Italie. Barrère qui jouissait d'un pouvoir inimaginable aujourd'hui pour un ambassadeur, influença largement la politique du Quai d'Orsay vis-à-vis de l'Italie. En mai 1924, la victoire en France du Cartel des Gauches alors qu'en Italie Mussolini consolidait son pouvoir, mit fin au "règne" de Barrère sur les questions italiennes et à la politique française d'amitié avec l'Italie.

  • Titre traduit

    French-Italian relationships and italian eastern border issue from 1918 to 1924


  • Résumé

    From 1918 to 1924, Italy was for France a more important allied that it is usually considered. During this period and even at the beginning of the First World War, the French Foreign Office, " le Quay d'Orsay ", tried to maintain good relationship with Italy at any cost. France needed to maintain good relationships with Italy because it could not let Roma support Berlin, especially while it was trying to weaken Germany. France could not expect help from the Bolshevik Russia, neither from England that did not want Germany to be squashed and from the United States of America that had not signed the Versailles treaty. The Italian friendship was during these years very important for France. To reach his goal, the " Quai d'Orsay " used the Italian north-eastern border definition problem that was at this time the main Italian concern since unification. Camille Barrère, French Ambassador in Roma from 1898 to 1924, always worked to maintain good relationships between France and Italy. Barrère who was in possession of an incredible power compared to current Ambassadors, influenced strongly French Foreign Office Policy toward Italy. In May 1924, the left parties victory of the " Cartel des gauches " in France and Mussolini's power strengthening ended Barrère's reign and the French friendship policy toward Italy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (654 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 561-576. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.