Se sentir français : sociologie d'un sentiment d'appartenance

par Marie-Laëtitia Des Robert

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Anne Muxel.

Soutenue en 2005

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Comment les individus vivent-ils leur appartenance française et dans quelle mesure se construisent-ils en référence au national ? Tel est l'objet de cette recherche. Elle souligne l'existence de dynamiques d'attachement territorial et les effets statutaires de la vie en France. Elle rend également compte de profondes variations historiques en prêtant attention à trois larges cohortes, aux différences de contexte, de modes d'appropriation de l'appartenance française socialement disponibles, de rapport au passé national, de sens donné au lien civique comme d'appropriation de la construction européenne. Un dernier chapitre distingue quatre modes d'investissement identitaire de l'appartenance française et les mécanismes sous-jacents. Ce travail s'appuie sur cinquante entretiens compréhensifs et une base de données quantitatives. Il débute par une réflexion sur l'identité personnelle et sur la méthode mise en oeuvre, de la construction de l'enquête à l'analyse textuelle des entretiens.

  • Titre traduit

    Feeling French : sociology of a sense of belonging


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (VI-468, 140 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 459-468

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2321
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.