La question territoriale : enjeu géopolitique et idéologique dans les relations sino-russes

par Iliyas Sarsembaev

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Colas.

Soutenue en 2005

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'étudier l'importance de la question territoriale et frontalière dans les relations sino-russes depuis le 17e siècle. Ces deux nations sont en effet en confrontation permanente pour le contrôle de l'espace géopolitique en Sibérie et en Extrême-Orient. Bien que la Russie soviétique ait tenté, au début (1917-1930) et à la fin (1959-1989) de son existence, de passer outre la confrontation territoriale en en appelant aux dogmes idéologiques communs, celle-ci est restée un élément central de la cohabitation de ces deux nations. Loin de cette tentative chimérique, c'est la réalité du conflit territorial qui, comme l'avait bien compris Staline qui a mené une politique de création d'Etats-tampons pour sécuriser les frontières de l'Etat soviétique, domine dans les équilibres géopolitiques de la région. Aujourd'hui, l'Etat russe, qui a retrouvé ses frontières d'avant le 18e siècle, doit faire face à un nouveau défi : assurer sa sécurité bien qu'il ne bénéficie plus de zones tampons dans les espaces conflictuels.

  • Titre traduit

    The territorial issue : geopolitical and ideological stakes in Russia and China's relations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (666 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 457-524

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 0842.47280/06
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GM1501-2005-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.