Nouvelles figures de l'identité écossaise : représentations de la scotticité dans les œuvres de fiction, 1979-1999

par David Leishman

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Keith Dixon.

Soutenue en 2005

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Entre 1979 et 1999, l'Ecosse connut des bouleversements politiques, économiques et sociaux qui soulevèrent des questionnements intenses quant à l'identité écossaise au sein de l'Etat britannique. Parallèlement, la littérature écossaise connut une période de créativité dont le dynamisme incita de nombreux commentateurs à parler d'une deuxième renaissance littéraire. Cette littérature, en privilégiant l'époque contemporaine et le cadre urbain, et en affichant ouvertement sa politisation, porte en elle ces interrogations identitaires. L'objet principal de cette thèse est donc d'étudier la manière dont la littérature contribue à fabriquer, à critiquer et à réinventer une identité nationale écossaise. S'appuyant sur des travaux considérant la nation comme le produit d'un discours façonné par la culture, y compris par la littérature, nous analysons la nature idéologique du texte littéraire. Sa dimension textuelle reste toutefois primordiale, car la signification sociale de l'œuvre de fiction ne se révèle qu'à travers l'étude de ses choix lexicaux, sémantiques et narratifs. Par exemple, c'est à travers la représentation de la folie, de la dépendance ou de l'exil que la littérature écossaise conteste le discours néolibéral dominant ou la hiérarchie sociolinguistique britannique. Malgré leur esprit contestataire, ces oeuvres ne se réduisent pas à une littérature à thèse, restant marquées par des tensions, des contradictions et des interrogations permanentes. En s'opposant à des identités anhistoriques et essentialistes, de nombreux auteurs font valoir la validité de l'identité écossaise tout en soulignant son caractère conventionnel, pluriel et ambigu.


  • Résumé

    Between 1979 and 1999, Scotland experienced a period of political, economic and social upheaval which gave rise to intense debate about the nature of Scottish identity within the British state. At the same time, Scottish literature enjoyed a period of creativity and dynamism which led numerous commentators to talk of a second Scottish literary renaissance. This literature, by favouring urban settings and the contemporary era, and by openly displaying its politicisation, is a key locus for these questions of identity. The main objective of this thesis is therefore to study how literature contributes to the construction, criticism and reinvention of a Scottish national identity. Informed by works which consider the nation as products of discourse shaped by culture, and thus by literature, we seek to analyse the ideological nature of the literary text. Its textual dimension, however, remains vital since the social meaning of the work of fiction will only reveal itself through the study of its lexical, semantic and narrative choices. For example, it is through the representation of madness, dependence and exile that Scottish literature contests the dominant neo-liberal discourse or the British sociolinguistic hierarchy. Despite their often militant nature, these works can in no way be reduced to mere political pamphlets, as they remain marked by tensions, contradictions and ceaseless questionings. By confronting identities that are ahistorical and essentialist, many authors stress the validity of Scottish identity while, at the same time, stressing its conventionality, plurality and ambiguity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (453 f.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 419-444. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2005/22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.