Politesse et responsabilité sociale comme des aspects importants de la compétence sociale à l'école : nouvelles perspectives concernant les causes et les conséquences des comportements socialement approuvés

par Laurence Filisetti

Thèse de doctorat en Psychologie sociale expérimentale

Sous la direction de Fabrizio Butera.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Politeness and social responsability as important aspects of social competence at school : new perspectives concerning determinants and consequences of these socially approved behaviors


  • Résumé

    Dans le domaine de la psychologie sociale comme dans celui des sciences de l'éducation, les recherches s'intéressant à la compétence sociale de l'élève sont nombreuses. Etudiée essentiellement à travers les comportements de partage, de coopération, d'aide et de respect des règles, cette compétence s'avère essentielle à acquérir à l'école puisqu'elle influence le bien-être de l'enfant, sa motivation et ses performances scolaires (e. G. , Wentzel, 1998). Le but de cette thèse est d'ouvrir deux nouvelles perspectives dans l'étude de cette notion. En premier lieu, cette thèse se propose d'étudier les conséquences d'une compétence sociale spécifique : la politesse. Deux études ont été mises en place pour déterminer quel impact le degré de politesse d'un enfant peut avoir auprès de l'enseignant. Les résultats de ces études révèlent que ne pas prononcer les bonnes formules de politesse face à un adulte peut être lourd de conséquences. En effet, le jugement de sympathie que peut susciter l'élève, ainsi que la quantité d'aide que l'enseignant lui fournit s'en trouvent affectés. En second lieu, elle se propose d'étudier les processus qui sont à l'origine de la compétence sociale de l'élève. Deux études ont été menées dans cette perspective. Inspirés du modèle de Ford (1984), de celui de Connell et Wellborn (1991) ou encore de la théorie de l'autodétermination (e. G. , Deci & Ryan, 1991), les modèles que nous avons testés examinent la motivation et les perceptions que l'élève a de lui-même et des autres comme des prédicteurs importants de ses comportements. Les résultats de ces deux recherches abondent en ce sens. Dans l'ensemble, les recherches que nous avons menées œuvrent de manière complémentaire à une meilleure connaissance des comportements socialement approuvés à l'école et permettent de suggérer quelques pistes pratiques pour aider l'enfant à être apprécié par les autres et à améliorer ses apprentissages.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (221 f.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.198-215

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2005/21
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.