Production et perception visuelle du mouvement humain : analyse développementale

par Sylvie Viallon

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Pierre Orliaguet.

Soutenue en 2005

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'étude de la perception du mouvement humain. Elle s'intéresse plus particulièrement à l'implication des processus moteurs dans le traitement visuel. Les liens entre la perception et l'action sont analysés chez l'enfant de 7 à 11 ans. Le but est de montrer que la perception du mouvement humain dépend, au moins en partie, des compétences motrices. La première partie porte sur la perception visuelle de mouvements de pointage, de transport et de saisie d'objets, réalisés par un adulte. La tâche des enfants est d'indiquer soit la taille de la cible (sur laquelle l'objet est transporté ou sur laquelle le doigt va pointer) soit le poids de l'objet transporté ou saisi. La seconde partie s'intéresse aux mouvmeents séquentiels, c'est-à-dire comprenant deux mouvements successifs : saisies d'objets suivies d'une action différente (jeter ou poser un verre), pointage successifs vers des cibles de différentes tailles, écriture en cursive de différents couples de lettres. On ne présentait sur l'écran que la première composante de la séquence. Les enfants avaient pour tâche de prédire, en s'appuyant sur la cinématique du mouvement, la deuxième partie de la séquence motrice. Après chaque tâche perceptive, les enfants ont effectivement réalisé les mouvements et séquences motrices précédemment perçus. Les résultats montrent que les performances perceptives des enfants sont étroitement liées à leurs compétences motrices. Ces données confirment donc l'importance des relations entre les processus pereptif et moteur : le niveau de développement moteur influence le niveau perceptif.


  • Résumé

    This dissertation concerns the visual perception of human motions, more precisely, the importance of motor processes in perceptual processes. Perception-action relationships were analysed in children from ages 7 to 11. This dissertation aimed at showing that the perception of human movement depends, at least to a certain extent, on the individual's own motor experience. The first part of experiments concerns the visual perception of pointing, tansport and grasping movements,in adult's production. The children's task was to predict the size of the target pointed or which the grasped object was displaced and the weight of object grasped or displaced. The second part of experiments concerns motor sequence, with two successive movements : grasping a glass to throw it or to displace il, pointing successively two target, the second target was small or large, writing a cursive two digrams. The movement presented on a computer screen, presented the first component of a sequential gesture. The task of children was to predict the forthcoming gesture by using the kinematic information provided by the first movement component. At the end of the experiment, subjects were asked to produce movements perceived. Results show that perceptual performance of children depends on the observer's motor competence. This research supports the idea of a strong link between perceptual and motor processing : level of motor control development has an effect on the perception of human motions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (134 f.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 126-134

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2005/4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.