Etude des mécanismes épigénétiques impliqués dans la kystogénèse chez le pathogène humain Toxoplasma gondii

par Nehme Saksouk

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Mohamed-Ali Hakimi et de Marie-France Cesbron-Delauw.

Soutenue en 2005

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le parasite intracellulaire Toxoplasma gondii est l'agent pathogène de la toxoplasmose. Cette maladie est gravissime pour le fœtus et pour l'individu immunodéprimé. L'interconversion du parasite de la forme tachyzoïte virulente à la forme bradyzoïte quiescente est au centre de la pathogénèse de cette infection. Ce processus engage une régulation coordonnée des gènes du parasite qui se traduit par une cascade d'évènements moléculaires au niveau de l'ADN. Des études suggèrent un contrôle transcriptionnel de l'interconversion avec l'expression exclusive de certains gènes dans une forme donnée. Cependant, ce parasite et son phyllum se distinguent des autres eucaryotes par une quasi-pénurie des facteurs spécifiques de transcription. Nous avons émis l'hypothèse que le niveau d'expression des gènes du Toxoplasme est étroitement régulé par la structure physique et la nature chimique de la chromatine. Ce manuscrit illustre l'influence majeure du " code histone " sur la différenciation parasitaire. Nous avons identifié plusieurs enzymes en charge de l'écriture de ce code. L'exemple le plus frappant est la découverte d'une methyltransférase TgCARM1 qui méthyle l'arginine 17 de l'histone H3, une marque activatrice de la transcription. Nous avons également identifié le premier complexe co-repressor du Toxoplasme (TgCRC). TgCRC en opposition avec l'acétylase TgGCN5 régule en partie la balance acétylation/déacétylation, qui en retour influe sur la différenciation parasitaire. L'ensemble de nos résultats converge vers l'idée de l'existence d'un " code histone parasitaire " hautement sophistiqué, qui a co-évolué avec celui de la cellule hôte parasitée.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Study of epigenetic mechanisms implies in kystogenesis of human pathogen Toxoplasma gondi


  • Résumé

    The intracellular parasite Toxoplasma gondii is the pathogen responsible for toxoplasmosis. This opportunistic parasite causes cerebral toxoplasmosis in immunodepressed individuals and the fetus. Interconversion from the virulent tachyzoïte form of the parasite to its quiescent bradyzoïte form is a critical point in the pathogenesis. This process involves a coordinated regulation of the expression of genes in the parasite, which results in a cascade of molecular events at the level of DNA. Studies suggest a transcriptional control of interconversion, including a stage specific expression of genes. However, this parasite and the whole phylum Apicomplexa are characterised by a quasi-shortage of specific transcription factors. We hypothesised that the level of expression of genes in toxoplasma is narrowly regulated by physical structure and chemical nature of chromatin. This manuscript illustrates the major influence of the “histone code” on parasite differentiation. We identified enzymes which are responsible for editing this code. The most striking example is the discovery of a methyltransferase TgCARM1 which methylates the arginine-17 residue of the histone H3, which is a marker of transcription activation. We also identified the first co-repressor complex of Toxoplasma (TgCRC). TgCRC partly controls the acetylation/deacetylation balance, in opposition to the acetylase TgGCN5, which influences parasitic differentiation. Our results leads mainly to the idea of the existence of a highly sophisticated "parasitic histone code", which has co-evoluated with that of the parasitized host cell.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 89-104

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS05/GRE1/0274
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS05/GRE1/0274/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.