Rôle de l'exoenzyme S de Pseudomonas aeruginosa dans la virulence bactérienne : étude fonctionnelle du domaine GAP et de ses cibles sur la réponse immunitaire chez Drosophila melanogaster

par Amélie Avet-Rochex

Thèse de doctorat en Virologie, microbiologie, immunologie

Sous la direction de Marie-Odile Fauvarque.

Soutenue en 2005

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'exoenzyme S, \Ille toxine de type III, de Pseudomonas aeruginosa possède W1 domaine GAP (GTPase Adivating Protein) (ExoSGAP) inhibant les Rho GTPases (Rho, Rac, Cdc42) et la phagocytose dans les cellules de Mammifères en culture. J'ai utilisé une approche de transgenèse chez Drosopbila melanogaster en utilisant un système d'expression tissu-spécifique inductible (U AS-GaJ4) afm d'exprimer ExoSGAP. Nous avons montré qu'ExoSGAP cible in vivo les Rho GTPases Rho, Rac1, Rac2 et Cdc42. ExoSGAP affecte la résistence des mouches aux infections en inhibant la phagocytose des bactéries par les plasmatocytes, des cellules de type macrophage, mais n'a pas d'effet sur les voies NF-kB. Une approche génétique a permis d'identifier de nouvelles cibles de la toxine, en recherchant des gènes dont la déréguIation modifie le phéndype d' œil ou d'aile induit par l'expression d'ExoSGAP. Nous avons identifié plusieurs gènes pouvant avoir un rôle dans les voies des JNK et NF-kB Ces résultats valident une stratégie d'étude des toxines de type III par transgenèse chez la drosophile. J'ai pa. RaIIèlement momré la spécificité de la GTPase Ra. C2 dans la résistance des mouches aux infections bactériennes. Rac2 participe notamment à la phagocytose. Les travaux du Dr. H. Tricoire ont permis d'identifier 180 gènes dont la dérégulation modifie la réponse des mouches à un stress oxydant. J'ai testé 105 de ces lignées pour leur résistance aux infections, afin d'étudier une corrélation possible entre la réponse aux stress oxydant et infectieux. Ce crible a permis de montrer l'implication d'une protéine à domaine lectine PSLR (Pseudomonas Sensitive Lectin Receptor) dans la réponse imnmnitaire de la drosophile.

  • Titre traduit

    Rote of the Pseudomonas aernginosa Exoenzyme S in the bacterial virulence : fimctioma. L study of the GAP domain and ofits targets in Drosophil melanogaster innate immunity


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The type III exoenzyme S toxin of Pseudomonas aeruginosa possesses a GAP domain (GTPase Activating Protein) (ExosGAP) inhibiting the Rho GTPases (Rho, Rac and Cdc42) and phagocytosis in Mammal cell lines. We have used a transgenesis approach in Drosophila melanogaster using a tissue-specific inducible expression system (UAS-Ga14) to express ExoSGAP. We have demonstrated that ExoSGAP targeted in vivo the Rho GTPases Rho, Rac1, Rac2 and Cdc42. The ExoSGAP expression affects fly resistance to infection by inhibiting pbagocytosis ofbacteria by plasmatocytes, a macrophage cellline, but has no effect on NF-kB signalling pathways. A genetic approach has allowed the identification of new ExoSGAP targets by Iooking for genes whose misexpression modifies the eye or wing phenotype induced by the toxin expressiOIL We have identified several genes which can be implicated in JNK and NF-kB signaning pathways. All these results validate a new strategy to study type III toxins by transgenesis in Drosophila. In paralleI, I have demonstrated GTPase Rac2 specificity in Drosopbila resistance to infection. Rac2 participates notably in pbagocytosis. The works of Dr. H. Tricoire led to the identification of 180 genes whose misexpression modifies by response to oxidative stress. We have tested 105 these lines for their resistance 10 infections to study a possible correlation between the oxidative and infections stress response. This screen allows to demonstrate the implication of a protein with a lectin domain caIled PSLR (Pseudomonas Sensitive Lectin Receptoc) in fly immunity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([210] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse\u00a0?