Le style dans le rendu non-photoréaliste de dessins au trait à partir de scènes 3D : une approche programmable

par Stéphane Grabli

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de François X. Sillion.

Soutenue en 2005

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à la génération d'illustrations "non-photoréalistes" (imitant par exemple des dessins ou des peintures) à partir de scènes 3D. L'abstraction ou la stylisation apportent à ce type de rendu des qualités communicatives, esthétiques et expressives qui le distinguent de la synthèse d'images classique. Les objectifs sont, d'une part, de fournir à l'utilisateur un contrôle flexible sur le style du rendu non-photoréaliste et, d'autre part, de proposer une formulation du style qui en permette la réutilisation pour le rendu de différentes scènes 3D. Notre approche s'appuie sur le postulat selon lequel les attributs de style (couleur, épaisseur,. . . ) sont choisis en fonction d'informations génériques de la scène (nature des lignes, discontinuité en profondeur,. . . ), et s'inspire des approches procédurales (telles que Pixar Renderman). L'idée consiste à exprimer un style comme un ensemble de procédures spécifiant les relations attributs/informations : l'utilisateur "programme" une feuille de style qui peut ensuite être utilisée pour le rendu de plusieurs scènes 3D différentes ou de plusieur images d'une séquence animée. Cette approche est la première à offrir à la fois un contrôle flexible sur le style du rendu et une formulation réutilisable de ce style.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œstyle in non-photorealistic rendering of line drawings from 3D scenes : a programmable Approach


  • Résumé

    This thesis deals with the rendering of "non-photorealistic" illustrations (imitating drawings or paintings for instance) from 3D scenes. Abstraction or stylization enhance this type of rendering with communicative, aesthetic and expressive qualities that distinguish it from usual image synthesis. Our goals are, on the one hand, to provide the user with a flexible control over the style of the non-photorealistic rendering and, on the other hand, to propose a style formulation that would allow the reuse of the same style to render different 3D scenes. Our approach relies on the assumption that style attributes (color, thickness,. . . ) are chosen depending on generic information from the scene (lines nature, depth discontinuity,. . . ), and takes inspiration from procedural approaches (such as Pixar Renderman). The idea consists in expressing a style as a set of procedures specifying the relations between attributes and information : the user "programs" a style sheet that can be used to render several different 3D scenes or several images from an animated sequence. This approach is the first one to offer both a flexible control over the style of the rendering and a reusable formulation of that style.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : vi-226 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 219-226

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS05/GRE1/0033
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS05/GRE1/0033/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.