Le double jeu de la chance : imitation et substitution dans les rituels chamaniques contemporains de deux populations rurales du Nord-Kamtchatka (Fédération de Russie, Extrème-Orient sibérien) : les chasseurs maritimes de Lesnaia et les éleveurs de rennes d'Atchaïvaiam

par Patrick Plattet

Thèse de doctorat en Sciences religieusesSciences religieuses

Sous la direction de Roberte Hamayon et de Christian Ghasarian.

Soutenue en 2005

à Paris, EPHE en cotutelle avec l'Université de Neuchâtel (Suisse). Faculté des lettres et sciences humaines , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris). Section des sciences religieuses (autre partenaire) et de Université de Neuchâtel. Faculté des lettres et sciences humaines (Suisse) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le “double jeu de la chance” est une ethnographie croisée des pratiques et représentations de la chasse au gros gibier et de l’élevage de rennes dans le Nord-Kamtchatka contemporain en vue de leur comparaison sous l'angle rituel. La première partie de la thèse vise à présenter les aspects de l’organisation sociale susceptibles d’éclairer les rituels. Elle porte sur les fondements de la mobilité postsoviétique de deux populations rurales contemporaines : les chasseurs maritimes de Lesnaia et les éleveurs de rennes d’Atchaïvaiam. La seconde partie de la thèse vise à mettre au jour les mécanismes de la mise en circulation de la « chance », notion omniprésente en Sibérie et analysée comme « principe vital ou force de vie » (Hamayon). Deux modes privilégiés d’obtention de la chance émergent chez les Lesnovskiens et les Atchaïvaiamskiens : la réalisation de « jeux » rituels (uzizicvet) et les pratiques sacrificielles. Les premiers entretiennent un rapport étroit avec la notion d’imitation, alors que les secondes sont dominées par le principe de substitution (Lévi-Strauss). Examinées séparément puis en commun, ces deux catalyseurs de l’efficacité rituelle s’articulent pour permettre la (re)mise en mouvement(s) symbolique des proies abattues (phoques, ours, mouflons) ou des victimes sacrificielles (rennes). Une série d’exemples (courses de rennes, rituel de chasse « ololo », rites funéraires) souligne l’importance des substituts dans le système de représentations chamanique des éleveurs et des chasseurs. In fine, la thèse suggère que la convergence des « jeux » et des sacrifices est indispensable aux transferts des « âmes » et à la mobilité générale du monde postsoviétique.

  • Titre traduit

    The double game of fortune : imitation and substitution in contemporary shamanic rituals of two north-kamchatkan (Far-East Siberia, Russian Federation) rural populations : the maritime hunters of Lesnaïa and the reindeer herders of Atchaïvaiam


  • Résumé

    « The double game of fortune » is a comparative ethnography of hunting and herding practices and representations in northern Kamchatka. The comparison is carried out under the religious (ritual) angle. The first part of the thesis aims at presenting those aspects of social organization that may bring light to the organization of rituals. It focuses on the bases of post-soviet mobility among two contemporary rural populations: the maritime hunters of Lesnaia and the reindeer herders of Atchaïvaiam. The second part of the thesis aims at underlining the mechanisms of obtaining good “fortune”, an omnipresent concept across Siberia which can be analyzed as “vital principle” (Hamayon). The hunters of Lesnaia and the herders of Atchïvaiam share two same ways of obtaining “fortune”: performing ritual “games” (uzizicvet) and making sacrifice. While the “games” maintain a close relationship with the concept of imitation, the sacrificial phenomenon is dominated by the principle of substitution (Levy-Strauss). Examined separately then jointly, these two mediums of ritual efficiency, when converging, allow the symbolic re-embodiment of killed game (seals, bears, mountain sheeps) or sacrificial victims (reindeer). Different examples (reindeer’ races, hunting ritual “ololo”, funerals) show the fundamental importance of “substitutes” (takalj’n) in the religious system of the hunters and the herders. Finally, the thesis suggests that the convergence of ritual “games” and sacrifices is essential to transfer “souls” and to ensure the general mobility of the post-soviet world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (440 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 407-418. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 391

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005EPHE5015
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.