Etude des variations de l'amplitude de la réflectivité du sous-sol après imagerie sismique en profondeur

par Alexandre Egreteau

Thèse de doctorat en Dynamique et ressources des bassins sédimentaires

Sous la direction de Philippe Thierry.

Soutenue en 2005

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    En exploration pétrolière, la technique d’imagerie la plus couramment utilisée reste l’imagerie par sismique réflexion. Elle permet d'obtenir une première représentation des structures géologiques mais aussi une estimation du coefficient de réflexion des interfaces du sous-sol. T Les variations de ce coefficient dépendent des paramètres pétrophysiques des milieux situés de part et d'autre de la discontinuité donnant naissance à la réflexion (densité et vitesses des ondes de propagation et de cisaillement). Une analyse de ces variations permet ainsi d'évaluer les paramètres élastiques qui sont des données indispensables et complémentaires à l'interprétation des réservoirs. Les traitements classiques consistent à étudier ces variations directement sur des données enregistrées en fonction du déport et du temps de propagation. L'analyse s'effectue par inversion d'une approximation linéaire des équations de Zoeppritz régissant les variations théoriques de l'amplitude. Nous proposons ici d'étudier les variations de l'amplitude après la phase d'imagerie, directement dans le domaine profondeur. Pour réaliser cette analyse, nous proposons un traitement spécifique après l'imagerie et avant l'analyse de l'amplitude pour corriger les impacts liés à la qualité du modèle de vitesse, à l'interférence des ondelettes entre deux réflexions proches et à l'étirement de l'ondelette. Ce traitement a aussi permis l'obtention d'un squelette du sous-sol conduisant à une première interprétation en profondeur des réflecteurs majeurs.

  • Titre traduit

    Amplitude versus angle inversion after imaging in the depth domain


  • Résumé

    In oil exploration, seismic reflexion imaging is commonly used. This method gives a first estimation of the structures of the sub-surface and also an estimation of the reflection coefficients changes which are related to changes in petrophysics parameters (density, compression and shear velocities). An analysis of these variations allows us to estimate the elastics parameters which are essential and complementary to the interpretation of the reservoirs. The classical processing consists in studying the amplitude variation directly on data recorded as a function of offset and time of propagation. The analysis is done using an inversion of a linear approximation of the Zoeppritz’s equations governing the theoretical amplitude changes. In our case, we consider the analysis of the amplitude variation after the imaging step, directly in the depth domain. In order to success in this analysis, we propose a post-imaging processing before the amplitude versus angle analyse to compensate for erroneous migration velocity fields, interference of the wavelet in the case of thin bed and the wavelet stretching. This processing also gives us a skeleton which represents a depth interpretation of the geologic structure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (260 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 107 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.