Discrétisation spatio-temporelle du problème thermique à deux champs : application au procédé de forgeage à chaud

par Céline Pélissou

Thèse de doctorat en Mécanique numérique

Sous la direction de Elisabeth Causse-Massoni.

Soutenue en 2005

à Paris, ENMP .

  • Titre traduit

    Spatio-temporal discretization of the thermal problem with two fields :application to hot forging process


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La prise en compte de la thermique couplée au modèle mécanique continue à poser des défis à la modélisation numérique, et plus particulièrement lors de la simulation du procédé de forgeage à chaud (déformations importantes de la pièce chaude au contact d’outils plus froids). Cette thématique d’actualité encore peu ou mal traitée dans les codes de calculs classiques (présence de problèmes de stabilité et de convergence dus aux fortes non linéarités des modèles thermomécaniques) nous amène à mettre au point une méthodologie numérique satisfaisante de l’équilibre thermique en vue de simuler un tel couplage, avec un bon compromis entre la précision de l’estimation du champ de température et le temps de résolution. Ainsi, trois modèles numériques sont introduits et intégrés dans le code éléments finis Forge 3 tous basés sur une formulation mixte à deux champs en température/flux de chaleur pour décrire le problème thermique instationnaire. – Deux modèles basés sur la méthode de Galerkin Discontinue et l’élément fini constant P0 sont d’abord présentés : # le schéma explicite Taylor Galerkin Discontinu (TGD) associé à des éléments finis mixtes discontinus P0/P0 et à un développement de Taylor explicite, le modèle Galerkin Discontinu Implicite (GDIMP), notre première méthode qui est une amélioration du schéma TGD avec une formulation plus précise pour l’estimation du flux (éléments finis mixtes P0/P+0 ) et une convergence plus rapide (schéma d’Euler implicite). – Notre nouvelle formulation, la formulation Mixte continue basée sur l’élément fini mixte linéaire P1/P1 et sur un schéma temporel implicite. Tout au long de ce travail, ces méthodes numériques sont décrites, évaluées, validées (solutions analytiques ou résultats expérimentaux) comparées et soumises à des discussions critiques quant à leur efficacité et leur robustesse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 238 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 87 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : EMS T-CEMEF-0296
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.