Contribution à la détermination expérimentale et à la modélisation des différents processus contrôlant l'évolution géochimique, structurale et hydrodynamique des roches fissurées carbonatées

par Catherine Noiriel

Thèse de doctorat en Hydrologie et hydrogéologie quantitatives

Sous la direction de Benoît Made.

Soutenue en 2005

à Paris, ENMP .

  • Titre traduit

    Synchroton-based microtomography in carbonated samples for studying and modeling geometry and flow properties changes during dissolution


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail a porté sur l'application de la microtomographie à rayons x à la caractérisation de la géométrie de fractures et milieux poreux soumis à des réactions de dissolution, afin de mieux comprendre les relations existant entre les réactions chimiques, les modifications de géométrie, et l'évolution des écoulements et du transport réactif. Les observations ont permis de mettre en évidence la nature instable des phénomènes de dissolution, qui peuvent conduire à une augmentation rapide de la perméabilité. L'implication de la minéralogie et de la texture des roches naturelles paraît également déterminante dans l'évolution de la rugosité des surfaces, du transport des éléments à l'interface eau-minéral, et des motifs de dissolution. Le modèle de transport réactif hytec a ensuite été utilisé afin de mettre en évidence le rôle de la géométrie, de la relation porosité-diffusivité, et de la valeur des nombres de damköhler et de péclet dans l'évolution du transport des espèces en solution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 341 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 237 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.