Islam, "paganisme" : identités et pratiques religieuses chez les Balanta Mané / Bejaa, en Guinée-Bissau

par Maria da Conceição Das Neves Silva

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Jean-Loup Amselle.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'ambition de cette thèse est de cerner l'identité des "Balanta Mané/Bejaa", leur espace ethno-politique, leur matrice culturelle et religieuse, fluide dans le temps et dans l'espace, et en constante reconstruction. Historiquement, la présence de l'islam véhiculé en particulier par les "Màndinka", a instauré un jeu de construction de l'identité par la négation, ou "bàlan" car dans leur ethnogénèse les "Balanta" sont "ceux qui refusent" : à défaut d'avoir une identté spécifique, elle leur tient lieu de marqueur idientitaire. L'histoire ancienne et les conflits plus récents ont conduit les "Bejaa" à une construction dialectiques de leur idientité "sur la frontière" entre la Casamance et le nord de la Guinée-Bissau. Le phénomène de "mandinguisation", en cours dans la région depuis plus d'un siècle, affecte les "Bejaa" convertis à l'islam et le "Bejaa" païens et entraîne la reconstruction des institutions socio-culturelles, politiques et religieuses. Les stratégies identitaires, collectives et individuelles, ainsi que les formes de résistance (par exemple des femmes), face à la diffusion de l'islam (confrérique, maraboutique ou réformiste), sont autant d'éléments de la "plasticité" et du "bricolage" identitaire "ajaa".


  • Résumé

    This PhD dissertation aspire to characterize the "Balanta Mané/Bejja" identity, which has been in constant reconstruction, including their ethno-politics dimension, cultural and religious matrix, and its fluidity over time and space. Historically, the presence of Islam, in particular the one disseminate by the "Màndinka, contributed to build up their identity, based on their opposition or resistance: "bàlan". The "Balanta" define themselves as "those who refuse" : in "absentia" of a specific identity, this operates as an identity label. The ancient history and the most recent conflicts have led the "Bejaa" to shape and develop their identity "on the border" between the Casamance and the north of Guinea-Bissau. The ongoing "mandinguization", present in this region for more than a century, affects both the "Bejaa" converted to Islam and the "Bejaa" pagan, and entails the reconstruction of the socio-cultural, political and religious institutions. Their identity strategies, collective and individuals, as well as their various form of resistance (for instance, the women's ones), when faced with the diffusion of Islam (disseminated by the religious brotherhoods, Marabous, or Muslim reformists) are other elements of their "plasticity" which reveals the "local construction" of the "ajaa" identity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (454 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 382-426

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 291
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10712
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.