Work, meaning, and identity : a study of semi-clandestine factory interactions

par Michel Anteby

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Florence Weber et de Amy Wrzesniewski.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS en cotutelle avec New York University .

  • Titre traduit

    Travail, sens et identité : une étude d'interactions semi-clandestines enusine


  • Résumé

    Cette étude repose sur des entretiens, une enquête postale, des archives et des observations sur des interactions donnant lieu à la production et aux échanges d'objets semi-clandestins en usine pour comprendre le sens des interactions sociales. Une usine aéronautique française fournit le cadre de l'étude. Ces objets semi-clandestins sont connus sous le nom de perruques et fabriqués sur le temps de travail avec le matériel et les outils de l'employeur pour un usage personnel. Des interactions autour de perruques en apparence similaire et produisant les mêmes effets ont des sens distincts. Ces distinctions découlent du statut des participants et des destinataires des perruques. Dans un contexte d'instabilité pour les compagnons, un sous-groupe en déclin de membres de l'usine, les interactions autour de perruques qui expriment le respect et la reconnaissance permettent de maintenir une identité professionnelle. Ces résultats interrogent le postulat d'uniformité des interactions dans la sociologie de réseau. Ils documentent aussi la construction des notions de moralité et de dignité du travail particulièrement quand une communauté s'éteint.


  • Résumé

    This study relies on interviews, surveys, archival data and observations on interactions leading to the manufacture and exchange of semi-clandestine factory artifacts to gain insight into meanings of social interactions. A French aeronautics factory provides the setting for this study. These semi-clandestine factory artifacts, known in English as "homers", are manufactured on company time with company materiales or tools but for personal use. Similar looking homer interactions with similar looking concrete effects are shown to carry distinct meanings depending on particpants' and recipients' statuses. These variations in meaning gain further salience in the context of heightened identity threats around craftsmen, a dwindling subgroup of factory members. Specifically, homer interactions narrated as conveying respecte and recognition, are shown to sustain the identity of these craftsmen. These findings question assumptions of interaction homogeneity in social network research. They also document ways in which morality and dignity are constructed within given occupational communities, specifically when these communities are disappearing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.242-259

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2005-128
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.