Um governo "polido" para Angola : reconfigurar dispositivos de dominio (1750-c.1800)

par Catarina Madeira Santos

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation

Sous la direction de António Manuel Hespanha et de Bernard Vincent.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universidade de Lisboa .


  • Résumé

    Cette thèse entreprend de l'idée de reconfiguration de l'Angola, en admettant que la seconde moitié du XVIII siècle a imprimé à la colonie une configuration originale, résultat de l'inscription d'un gouvernement "policé", directement cueilli dans l'idéologie des Lumières. La thèse se trouve divisée en cinq parties : la partie 1 Coloniser : idéologie et conjonctures; la partie 2, Formes d'appropritation de l'espace, réfléchit sur la manière comme on à cherché à transiter d'un "Etat en réseau" pour une "territorialisation de l'Etat". La partie 3 (Administration : rationalisme, légalisme et bureaucratisation) indique les procédures de "déféodalisation" de l'Etat et les incidences sur les pouvoirs africains. La partie 4 (une question d'éducation) permet de placer la question de la formation d'une élite créole au milieu du XVIIIe siècle. La partie finale arrive sur un dispositif de gouvernement, l'Usine de Nova Oreiras.

  • Titre traduit

    A "polite" government for Angola : to reconfigure procedures of power (1750-c.1800)


  • Résumé

    This thesis undertakes idea of reconfiguration of the Angola, while admitting that the second half of the XVIIIth century printed to the colony an original configuration, result of the inscription of a government "policé", directly gathered in the ideology of the Enlightenment. The thesis is divided into five parts : part 1 To colonize : ideology and history; Part 2 Forms of appropriation of space, reflects on the manner like one sought to forward of a "state in network" for a "territorialisation of the state". The part 3 (administration : rationalism, legalism and bureaucratization) indicates the procedures of "déféodalisation" state and the incidences of the African states. The part 4 (an education question), allows placing the question of the formation of a creole elite in the middle of the XVIIIth century. The final part arrives on a device of the government, the factory of Nova Oeiras.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (638 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.568-621. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2005-127
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.