"De la conférence nationale aux disparus du Beach" : histoire et anthropologie de la guerre civile du Congo-Brazzaville

par Patrice Yengo

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et historique

Sous la direction de Jean Copans.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse explore la pertinence de l'application à un Etat post-colonial de la notion de "guerre civile" comme fait social total. Pour ce faire, l'étude privilégie une approche transdisciplinaire même si elle reste marquée profondément par l'histoire et l'anthropologie. Elle s'appuie sur l'exemple du Congo-Brazzaville qui a été, de 1993 à 2002, le théâtre d'une longue guerre civile découpée en trois grandes phases - 1993-1994, 1997 et de 1998 à 2002- mettant en jeu trois personnalités politiques et divers corps armés (militaires, milices, etc. ). Ces phases n'ont pas été analysées de manière isolée mais globalement d'un point de vue qui intègre aussi bien, les mutations au niveau mondial que régional, le jeu des alliances internes et les enjeux pétroliers autour de la compagnie Elf. Cette thèse s'organise en trois grandes parties. La première instruit la "'guerre civile" dans le contexte général de la mondialisation et de la fin de l'ordre bipolaire de la "guerre froide". La deuxième partie analyse, à partir de la Conférence nationale souveraine congolaise de 1990, l'échec du processus de démocratisation. La troisième, enfin, appréhende la logique inhérente aux trois phases de la "guerre civile" qui culmine par le retour de l'ancien président au pouvoir. La conclusion ouvre une perspective comparative générale où la "guerre civile" apparaît, non seulement comme une opposition interne au sein des élites pour la conquête du pouvoir, mais essentiellement comme un processus de conjuration de la "citoyenneté" dans certains pays Africains. Ainsi, la guerre civile au Congo peut être analysée comme un "démocide".

  • Titre traduit

    From the National conference to the "disappeared" at the beach of the Congo river : history and anthropology of the civil war of Congo-Brazzaville


  • Résumé

    This thesis explores the relevance of the application in a post-colonial state of the concept of "civil war" like total social fact. With the intention, the study privileges a trans-disciplinary approach even if it remains marked deeply by the history and anthropology. It is based on the example of Congo-Brazzaville which was, from 1993 to 2002, a theater of a long civil war cut out in three large phases - 1993-1994, 1997 and of 1998 to 2002- bringing into play three political personalities and various armed bodies (military, militia, etc. ). These phases were not examined in an isolated way but overall from a point of view which integrates, as well, the changes on a global level that regional, the play of internal alliances and the oil issues involving the Elf company. This thesis is organized in three great parts. The first one investigates the "civil war" in the general context of the globalization and the end of the "cold war". The second part analyzes, starting from the Congolese national conference of 1990, the failure of the process of democratization. The third, finally, apprehends inherent logic with the three phases of the "civil war" which culminates by the return of the former president to the power. The conclusion opens a general comparative prospect where the "civil war" appears, not only like an internal military opposition within the elites for the conquest of the State power, but primarily like a process of conspiracy against the "citizenship". Thus, the civil war in Congo can be analyzed like a "démocide".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (459 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 370-391

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'études africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B 24.494
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2005-120

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13280
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.