La communication scientifique et technique par les outils graphiques, de 1750 à 1850, dans le contexte de la Bretagne

par Bernard Quere

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Jean Dhombres.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur l'usage des outils graphiques et de leur évolution dans les relations entre concepteurs et constructeurs d'objets et de systèmes techniques. Elle prend appui sur une analyse de publications et d'ouvrages scientifiques et techniques relatifs à des domaines d'activité tels que l'architecture civile, et la mécanique. L'étude de ces ouvrages édités entre 1750 et 1850 conduit aux développements de point de vue concernant le dessin à vue d'objet, la perspective, la géométrie descriptive et les projections orthogonales. L'architecture navale est choisie afin de tenter de cerner la place du dessin technique dans ses fonctions de description et de construction. Quant au dessin lié aux arts mécaniques, il est étudié dans ses rôles d'information, de description, de fonctionnement et de réalisation d'objets et de systèmes techniques. Les réflexions initialement ciblées dans le contexte breton, ont vite porté sur l'espace national; le langage étudié, par son caractère universel, ne s'accomandant pas de frontière géographique. Afin de limiter les risques d'une dispersion des recherches, la dimension internationale a été volontairement écartée. Il est fait état du caractère pluridisciplinaire du dessin technique et de ses exigences pour sa mise en oeuvre, étant entendu qu'il constitue un carrefour avec mécanique appliquée, sciences physiques, géométrie, etc. Cette transcription sur plans de projets techniques est alors, à son tour, outil de transmission des connaissances scientifiques et technologiques et de savoir-faire technique, régulièrement retenue par les savants et ingénieurs des divers domaines de production artisanales ou industrielles. Le dessin est pièce d'un contrat associant concepteur et constructeur. Il est bien question de l'évolution du trait du dessinateur avec les connaissances scientifiques et techniques sous-hacentes dont il est porteur. Son art qui, en raison de l'extension des domaines de production humaine, demandera que se mettent en place une formation des acteurs aux différents niveaux de qualification. Cette étude mène au seuil de l'âge d'or du dessin technique, estimé se situer entre 1850 et 1970, espace qui nous ferait alors entrer dans les bureaux d'étude où s'installent les outils informatiques dont l'usage est aujourdh'ui généralisé.

  • Titre traduit

    Technical and scientific communication through graphic tools from 1750 to 1850 in the context of Brittany


  • Résumé

    This study focuses on the evolution and use of graphic tools in the relations between the conceivers and makers of technical objects and systems. It is based on an analysis of technical and scientific publications and books dealing with areas of activity such as shipbuilding, civilian architecture and mechanics. The study of that material published between 1750 and 1850 leads to considerations on the eye-draught, on perspective, on descriptive geometry and orthogonal projections. The choice of shipbuilding is an attempt to define the place of technical design as instrumental in description and construction. Design in the mechanical arts has been studied for the part it plays as a means of information, for its relevance in the description of the working and making of technological objects and systems. These considerations, initially limited to the context of Brittany, have been extended to the whole country; the language studied, being of universal value, couldn't be restricted within geographical boundaries. In order to give the study a sharper focus, the international dimension has deliberately been overlooked. The pluridisciplinary character of technical design has been pointed out, as well as the demands impllied in its implementation. Technical design is indeed connected to applied mechanics, physics, geometry and so on. . . The transcription of technical projects on blueprints becomes then a tool for the transmission of scientific and technical knowledge as well as for technical how-how. It is made use of by scholars and engineers in various areas of traditional and industrial production. The design is part of the contract between conceiver and maker. The evolution of the designer's art, with its underlying scientific and technical knowledge will also be touched upon here. Because of the extension of the areas of human production, it will be necessary to set up the training of the people involved, at all levels of skills. This study takes us to the treshold of Golden Age of technical design between 1750 and 1850, a prelude to age of the research consultancy with its now ubiquitous comuterised environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.383-387.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CDHT C 1036
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2005-103

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12682
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.