Différence et discontinuité dans la pensée de Michel Foucault : langage, histoire, subjectivité

par Judith Revel

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Marcel Gauchet.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    M. Foucault a tenté de fonder une véritable pensée du discontinu par la production d'un concept de discontinuité capable de rompre à la fois avec les philosophies du sujet et avec les modèles linéaires et téléologiques de l'histoire, et par une nouvelle histoire des systèmes de pensées qui enregistre l'historicisation de ses propres dispositifs d'objectivation. La pensée du philosophe étant elle-même discontinue, non linéaire et ancrée dans sa propre histoire, il fallait donc une nouvelle approche de l'oeuvre qui applique à M. F. Sa propre méthode d'historicisation. Le lien paradoxal entre discontinuité et histoire a été abordé à l'aide du concept de la différence, qui semble par ailleurs au coeur d'une tentative plus générale, dans la pensée française du second après-guerre, de définir les conditions de possibilité d'une pensée non-dialectique. La confrontation avec les pensées de Merleau-Ponty, Derrida et Deleuze, pour lesquels la question de la différence semble centrale, permet de faire l'hypothèse d'une problématisation commune où, pourtant, le rapport à l'histoire sous l'angle de la discontinuité fait éclater des divergences.

  • Titre traduit

    Difference and discontinuity in Michel Foucault's thought : language, history, subjectivity


  • Résumé

    M. Foucault has been trying to found a new way to think discontinuity through the production of a concept of discontinuity which might be able to break both with "philosophies of the subject" and the linear, teleological models of history, and conceiving a new history of the systems of thought which would warrant the historicization of its own process or objectivation. Foucault's philosophy is discontinuous, non linear and obviously rooted in its own history. A new approach of his work was thus wanted in order to read Foucault with its own method of historicization. The paradoxal link between discontinuity and history has been approached through a second concept, "difference", which appears to be central in French thought after 1945, associated with a larger attempt to formulate the possible conditions of a non-dialectical thought. Foucault's neglected dialogue with Merleau-Ponty, Derrida and Deleuze's works, to whom such a topic has been central, suggests to formulate a new hypothesis : there has been among them a common problematization of difference, but the relation to history and discontinuity has underlined the singularity of each singl philosophical choice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (418 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.407-418

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2005-53

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12548
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.