Interactions d'échelles en économie : application à l'évaluation des dommages économiques du changement climatique et des événements extrêmes

par Stéphane Hallegatte

Thèse de doctorat en Economie de l'environnement

Sous la direction de Jean-Charles Hourcade.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Alors que les évaluations des dommages du changement climatique utilisent en général des modèles de croissance qui négligent les déséquilibres économiques, supposés transitoires, cette thèse met en lumière, à partir d'une série d'exercices de modélisation, l'importance des déséquilibres et de la variabilité endogène de l'économie dans l'évaluation des dommages des événements extrêmes et du changement climatique. Elle affirme de plus l'impossibilité de séparer l'évaluation des dommages et la représentation de la croissance et de la dynamique économique : les pertes en bien-être dépendront tout autant de la nature et de l'intensité des impacts que de la dynamique de l'économie sur laquelle ils s'appliqueront. Ainsi, les incertitudes sur les dommages futurs du changement climatique proviennent à la fois d'incertitudes scientifiques et de l'incertitude sur l'organisation future de nos économies.

  • Titre traduit

    Time scale interactions in economics : application to the assessment of the economic damages due to climate change and extreme events


  • Résumé

    So far, climate change damage assessments are based on long term growth models, which neglect disequilibrium processes, that are assumed to be transient over short period. This thesis highlights, from a set of modelling exercises, how important the short-term transients and the endogenous economic variability are in the estimation of extreme events and climate change damages. It thus suggests the impossibility to evaluate the damages independently of a precise representation of economic growth and dynamics : damages are as sensitive to the nature and amount of impacts than to the dynamics of the economy they are applied on. Thus, uncertainty on future damages comes both from our incomplete scientific knowledge and from the uncertainty on the future organisation of our economies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (297 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.[277]-289. Notes bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2005-48
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.