Approche systémique pour une ingénierie du bâtiment intégrée : contribution à l'interopérabilité d'acteurs en conception avancée

par Hamza Abdenour Oumeziane

Thèse de doctorat en Génie industriel

Sous la direction de Jean-Claude Bocquet.


  • Résumé

    Le secteur de l’Architecture Et de la Construction (AEC), fait intervenir de nombreux métiers et domaines de connaissance dans la conception avancée des bâtiments. Chacun de ces métiers a évolué de manière indépendante, avec sa terminologie, sa technologie et ses moyens spécifiques de communiquer et d’échanger l’information. Cette fragmentation souvent source de richesse et de diversité cause néanmoins des problèmes de pertes d’information et de difficultés de communication entre les acteurs en phase de conception avancée. Le passage d’un tel cadre de travail linéaire et fragmenté à un cadre de travail coopératif est de nos jours une nécessité. Notre objectif est de ramener les acteurs du cycle de vie du bâtiment autour d’un modèle de processus de conception commun et partagé. Chaque intervenant pourra être représenté par rapport au point de vue qu’il porte sur le bâtiment (chaque acteur a un point de vue spécifique à sa filière métier). Les modèles existants destinés à cet effet représentent le bâtiment comme un ensemble d’objets évoluant dans un processus de conception. Il s’agit d’une représentation réductrice de la réalité de la conception du bâtiment qui est beaucoup plus complexe. Aller au-delà du fractionnement dans le processus de conception de bâtiments, signifie aller au-delà des approches de modélisation traditionnelles, et des représentations classiques du cycle de vie du bâtiment. La présente thèse propose une nouvelle approche de modélisation considérant le produit bâtiment par rapport aux points de vues des acteurs de sa conception. Cette approche permet de générer des modèles conceptuels communs et partageables, sans pour autant contraindre les acteurs dans leurs démarches personnelles. Le modèle du bâtiment proposé dans cette thèse se construit selon une approche systémique en perspective d’ingénierie concourante et se formalise en UML pour une implémentation en outil informatique adapté.


  • Résumé

    Construction sector utilizes many disciplines, knowledge and know-how in design and manufacturing process. Each one evolved independently, with its own terminologies, suitable technologies, and specific means to express and communicate information. This fragmentation, often source of richness and diversity, causes many problems of information losses and communication difficulties between actors; these problems also exist within the same trade. It is clear that bringing this state of work to a collaborative method in building design and manufacturing, pass obligatory by setting up a tool of interoperability among actors from different trades and different stage in the building life cycle. Our objective is to bring closer these actors in work around a common building design process where each actor can have his own specific point of view well represented. This fact shows well that it exists a real problem of definition of the building design process (each actor has a specific point of view not necessary the same with the other actors). Going beyond the actual fractionation in the building design processe, means for us, dropping traditional design approaches, based on classic representations of the building life cycle and classic exchange rules between actors. This thesis proposes to set in a new modelling approach representing the building product according to the different actor’s point of view, and evolving in a dynamic collaborative work environment. This conceptual model brings closer the actors to a common and shared view of the building, without intervening in the each one’s specific methods. It adopts a systemic approach as informal modelling method, and UML language [. . . ]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 158 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 63481
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.