L'entreprise apprenante au Maroc : l'expérience de l'entreprise Maroc Télécom

par Lalla Hind El Idrissi

Thèse de doctorat en Sciences économiques et gestion

Sous la direction de Hassan Zaoual.

Soutenue en 2005

à Littoral .


  • Résumé

    Aujourd'hui la mondialisation oblige les entreprises à être compétitives aussi bien sur le plan national qu'international. L'une des réponses à ce défi est l'innovation et la création du savoir dans l'entreprise en général. C'est sur ce terrain que se positionne cette thèse en mettant en évidence les ressorts cachés et les modalités (organisation, savoir, connaissance, innovation, formation communication etc. ) du dynamisme des entreprises. Ce changement s'opère par l'accumulation des connaissances et des compétences. Cependant, ce processus doit être accompagné mais non parachuté eu égard aux contingences de site de chaque entreprise. C'est cette problématique qui est ici explorée au travers du cas empirique marocain et plus précisément de l'entreprise Maroc Télécom. La démonstration proposée est exposée en quatre chapitres de portée théorique et empirique. Les deux premiers sont une revue de la littérature justifiant l'évolution des entreprises performantes en direction du paradigme de "l'organisation apprenante en réseau". Ce contexte scientifique étant décrit, une approche inductive à partir du cas de Maroc Télécom est proposée dans les deux derniers chapitres. De fait, cette thèse présente un équilibre entre la déduction et l'induction. Ces deux protocoles s'associent, dans cette étude, pour démontrer à partir d'un projet de terrain (recherche-action), celui de Manarh au sein de Maroc Télécom, la nécessité vitale d'organiser le partage de l'information et de l'innovation au sein de toute organisation humaine. La mise à niveau des entreprises n'est possible qu'à ce prix qui présuppose une gouvernance participative.

  • Titre traduit

    Innovatice company in Morocco : The Maroc Telecom company example


  • Résumé

    Globalization forces companies to be more and more competitive on their domestic market as well as on the international market. General knowledge creation is one of the key to this innovative challenge. This essay tries to present this answer by putting hiddent motives and modalities (organization, knowledge, innovation, development, communication etc. . . ) of these dynamic companies to the fore. This change operates by the knowledge and competences accumulation. However, this process has to follow a schedule and not to be rushed. This problem is displayed all along the Morocco Empiric case with Maroc Telecom company. The suggested demonstration is composed by four theorical and empirical chapters. The two first ones are a literature review showing how competitive companies developed themselves to reach the Ling paradigm of the "Network learning organization". This scientific context leads us to an inductive approach of the Maroc Telecom case in the two last chapters. As a matter of fact, this essay is equilibrating between deduction and induction. These two means are associated into this essay to demonstrate from an example (Research-Action), the one from Manarh from Maroc Telecom, that organizing the sharing of knowledge and innovation into a human organization is essential. This is the only price to pay by companies to levelling themselves to the market ; this levelling presupposed a participative governance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (349 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 334-349. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). Bibliothèque. Section Lettres, sciences humaines et sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). Bibliothèque. Section Lettres, sciences humaines et sociales.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.