Distribution et caractérisation phénotypique des lymphocytes B spécifiques du rotavirus induits par l’administration intra-nasale de pseudo-particules virales (VLP-2/6) chez la souris

par Agathe Ogier-Desserrey

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Evelyne Kohli.

Soutenue en 2005

à Dijon .


  • Résumé

    Les pseudo-particules virales (VLP) sont une alternative dans le développement d’un vaccin contre le rotavirus (RV). Chez la souris, l’administration intra-nasale (IN) de VLP-2/6 (contenant les protéines internes VP2 et VP6) en présence de différents adjuvants muqueux induit des anticorps sériques et fécaux ainsi que la protection. Dans le but de mieux comprendre l’origine et le rôle de ces IgA intestinales, nous avons étudié la réponse B spécifique du RV dans différents tissus lymphoïdes (respiratoires et intestinaux) grâce à une technique de cytométrie en flux permettant la quantification et la caractérisation phénotypique des lymphocytes B. D’autre part nous avons évalué les cellules sécrétant les anticorps dans la rate et la lamina propria intestinale (ILP). Une importante réponse B spécifique du RV a été détectée dans les tissus lymphoïdes respiratoires et dans la rate. Parmi les lymphocytes B détectés, seule une faible proportion de lymphocytes B spécifiques exprime l’intégrine α4β7 permettant leur migration au niveau intestinal. A l’opposé, dans les tissus lymphoïdes intestinaux, la réponse B est très faible, de plus elle n’est pas augmentée après une deuxième immunisation IN.

  • Titre traduit

    Distribution and phenotype of murine rotavirus specific B cells induced by intranasal immunization with 2/6 virus like particles


  • Résumé

    Virus-like particles containing the rotavirus (RV) internal proteins VP2 and VP6 (2/6-VLP) have been shown to induce serum and fecal antibodies as well as protection in mice after intranasal administration with mucosal adjuvant. To better understand the origin of fecal IgA induced by this protocol, we studied the RV-specific B cell response in systemic and mucosal lymphoid tissues by using a FCM assay that allows quantification and phenotypic characterization of RV-specific B lymphocytes. We also assessed the RV-specific antibody secreting cells in the spleen and intestinal lamina propria (ILP). A remarkably high frequency of RV-specific B cells was evidenced in the respiratory lymphoid tissues and spleen of which only a minority expressed the α4β7 integrin (intestinal homing receptor). In contrast, but in accordance with α4β7expression at the induction site, a very low response was observed in intestinal lymphoid tissues which did not increase after a second immunization. Thus, intranasal immunization with a non replicating antigen does not induce an important number of RV-specific B cells with an intestinal homing profile.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(173 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 153-162, [377] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2005/62
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.