La CGT, du Front Populaire à l'Etat français (1934-1940) : de la réunification à la scission, de la scission à la dissolution

par Morgan Poggioli

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Serge Wolikow.

Soutenue en 2005

à Dijon .


  • Résumé

    Notre étude porte sur la CGT de 1934 à 1940. Cette courte période remet en question les fondements du syndicalisme hexagonal : son unité, son pacifisme, son internationalisme, ses pratiques, son rapport au politique et à la Nation. La première partie porte sur le mouvement unitaire né en réaction au coup de force du 6 février 1934. Nous suivrons ce processus qui voit la CGT et la CGTU se rapprocher et se réunifier. La seconde partie est consacrée à l'étude de cette CGT unique, à ses pratiques syndicales et à ses réalisations. Nous verrons quel rôle joue la CGT dans la mise en place de la politique sociale du gouvernement de Front Populaire et nous intéresserons au développement d'un syndicalisme à bases multiples. Enfin, nous étudierons les dissensions, qui traversent le mouvement syndical jusqu'au pacte germano-soviétique scellant la rupture avec les communistes. Nous terminerons alors par les derniers mois d'existence légale de la CGT, de la guerre à sa dissolution par Vichy.

  • Titre traduit

    CGT from "Front populaire" to "l'Etat français" (1934-1940) : from unity to division, from split to dissolution


  • Résumé

    This study presents the CGT from 1934 to 1940. This period challenges the roots of French trade-unionism : its unity, its pacifism, its internationalism, its practices, its relationships with the State. The first part concentrates on the unitary movement born as a reaction to the putsch of February 6th 1934. We will follow this process and see how the relationship between the CGT and the CGTU evoluted till their unification. In the second part, we will analyse the role of the CGT regarding the government social policy and what is trade-unionism strategy as well as its efforts to develop a trade-union of services. The third part deals with the dissensions which often deeply divided the trade-union movement. These numerous divisions ended up with the german-sovietic-pact which marked the rupture with the communists. This study ends with the CGT's last days of legal existence from the beginning of the Second World War to its dissolution by Vichy in November 1940.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Institut CGT d'histoire sociale à Montreuil

La CGT du Front populaire à Vichy : de la réunification à la dissolution, 1934-1940


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (611, 348 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 11-45. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T310
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1336 POG
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Institut CGT d'histoire sociale à Montreuil

Informations

  • Sous le titre : La CGT du Front populaire à Vichy : de la réunification à la dissolution, 1934-1940
  • Détails : 1 vol. (253 p.)
  • Notes : CGT = Confédération générale du travail.
  • ISBN : 2-904728-19-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 244-249. Notes bibliogr.. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.