La menace en droit pénal

par Anne-Claude Marey

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Hervé Bonnard.

Soutenue en 2005

à Dijon .

Le président du jury était Mélina Douchy-Oudot.

Les rapporteurs étaient Béatrice Laperou, Franck Arpin-Gonnet.


  • Résumé

    L'emploi de la notion de menace s'est profondément accru ces dernières années en droit pénal ce qui a rendu nécessaire d'en dégager un régime cohérent. La menace doit, tout d'abord, être distinguée des violences et de la contrainte, avec lesquelles elle est souvent confondue. Si toutes trois sont des moyens de coercition, permettant de caractériser des infractions, seule la menace intervient en présence d'un consentement qu'elle vicie. C'est alors un impératif égalitaire d'ordre public qui vise à réprimer la menace en préservant le principe d'autonomie de la volonté. Mais la notion de menace peut aussi justifier par elle-même une répression. En effet, la société ne peut tolérer qu'une personne la défie impunément de violer ses normes. Dans ce cas, l'impératif sécuritaire d'ordre public est troublé et doit être rétabli, nul ne pouvant se targuer de contrevenir au contrat social. La menace apparaît donc comme une notion fonctionnelle, son régime dépendant de son utilisation par le droit.

  • Titre traduit

    Threat in criminal law


  • Résumé

    The use of the notion of threat deeply increased these last years in criminal law what made necessary to explain a coherent regime of it. First, the threat must be distinguished from the violence and from the constraint, with whom it is often confused. If all three are means of pressure, allowing to characterize offense, only the threat has an effect of consent and vitiate it. It is then an equaliterian imperative of law and order that aims at repressing the threat by protecting the principle of autonomy of the will. But the notion of threat can also justify by itself a repression. Indeed, the society cannot tolerate that a person defy it with impunity to violate its standards. In that case, the security imperative of law and order is disturbed and must be restored, nobody not being able to boast of violating the social contrat. The threat thus appears as a functional notion, its regime dependent on its use by the law.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (628 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 607-617. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD115
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. UFR de Droit et Sciences Economique et Politique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2005 MAR A
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Boulogne-sur-mer, Pas-de-Calais). Bibliothèque. Section Droit-Sciences économiques.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 3740.48303/06
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de recherche juridique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MICROF/MAR
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1081-2005-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.