Etude des répercussions de la position du placenta sur les caractéristiques des contractions utérines

par Jeremy Terrien

Thèse de doctorat en Génie biomédical

Sous la direction de Catherine Marque.

Soutenue en 2005

à Compiègne .


  • Résumé

    L'électrohystérogramme (EHG) représente l'activité électrique générée par l'utérus pendant les contractions (CT). L'EHG est composé principalement de deux composantes spectrales distinctes, FWL et FWH. Un algorithme d'analyse des CT a été développé pour détecter une éventuelle menace d'accouchement prématuré. Cependant, les performances du diagnostic se sont avérées inférieures chez des femmes présentant un placenta antérieur. Nous avons donc émis l'hypothèse que le placenta exercerait une influence locale sur les caractéristiques des CT. Nous avons mis en place deux protocoles expérimentaux adaptés à l'enregistrement des CT placentaire (P) et non placentaire (NP), chez le macaque et chez la femme. Les CT ont été analysées, dans chacune des situations par leurs spectres d'énergie et de puissance. Nous avons aussi développé une méthode robuste d'extraction des ridges des représentations temps/fréquence. La méthode GVF-Snake nous a permis de caractériser FWL et FWH. Nous avons montré que le placenta modifie les caractéristiques de l'EHG. Nous avons aussi observé que l'évolution des caractéristiques des CT est identique quelle que soit la position placentaire. Les différences entre les CT NP et P tendent à disparaître avec l'avancée du terme. Par contre, chez la femme, nous avons clairement mis en évidence un effet de la position des électrodes sur les caractéristiques des CT. Nous avons montré que cet effet est dû à la distance entre la source des potentiels et les électrodes, et à l'épaisseur de tissus inactifs entre les électrodes et le muscle sous-jacent. Enfin, nous avons remarqué que les CT présentent un rythme circadien pour plusieurs paramètres de FWL et FWH.

  • Titre traduit

    Study of the repercussions of the placenta on the characteristics of the uterine contractions


  • Résumé

    The electrohysterogram (EHG) is the electrical activity generated by the uterus during contractions (CT). The EHG is mainly composed of two distinct frequency components, called FWL and FWL. An algorithm was developed for the detection of a possible preterm delivery risk in women. However, the diagnosis performances are lower for women with an anterior placenta during the recording. Thus, we made the hypothesis that the placenta exerts a local influence on the characteristics of CT. We have developed two experimental protocols specially suited for the recording of placental (P) CT and non placental (NP) contractions, in monkey and women. AlI CT have been analyzed by their energy and power spectrum. Moreover, we have developed a powerful method for the extraction of the time-frequency ridges. The GVF-Snake method permitted us to characterized both FWL and FWH. We proved that the placenta modifies the characteristics of the EHG. We also showed that the CT characteristics evolution is similar whatever the placental position. Differences between NP and P CT tend also to disappear with the advance of gestation. Nevertheless, we pointed out an effect of the electrodes position on the characteristics of CT. This effect is due to the distance between electrodes and the source of potentials, and also to the thickness between electrodes and the surrounding muscle. Moreover, we clearly evidenced circadian rhythms for several characteristics of FWL and FWH.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 150 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005 TER 1593
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.