Réécriture de requêtes en termes de vues en présence de contraintes de valeurs pour un système d'intégration de sources de données agricoles

par Hélène Jaudoin

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Michel Schneider.

Soutenue en 2005

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Cette thèse traite le problème de la réécriture de requêtes en termes de vues en présence de contraintes de valeurs. Les contraintes de valeurs permettent de restreindre le domaine de valeur d'un attribut donné. Elles connaissent un regain d'intérêt depuis leur utilisation dans le cadre du langage d'ontologie du web OWL. Ce travail est motivé par une application réelle qui vise à permettre l'intégration flexible d'un grand nombre de sources de données agricoles. L'étude de la décidabilité de ce problème est basée sur le cadre des logiques de description. Ce travail montre également que le problème de calculer les réécritures engendrées par les contraintes de valeurs se rattache au cadre de découverte des connaissances dans les bases de données introduit par Mannila and Toivonen. Ceci nous permet d'adapter des algorithmes existants et efficaces pour calculer ces réécritures et proposer un prototype de réécriture qui passe à l'echelle

  • Titre traduit

    Query rewriting using views in presence of value constraints for an integration system of agricultural data sources


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.109-113

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre de recherche INRIA Nancy - Grand Est (Villers les Nancy). Service Information et Edition Scientifiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : JAUDOIN r
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.