Contribution à la chimie des alpha aminonitriles

par Virginie Beaufort

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de David Aitken.

Soutenue en 2005

à Clermont-Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail décrit deux aspects de la chimie des alpha-aminonitriles. La première partie concerne la réaction de Bruylants : la substitution du nitrile par un réactif de Grignard. Une proposition alternative du mécanisme de cette réaction, pour laquelle il est communément admis que l'espèce réactive intermédiaire est un iminium, a été formulée suite à des études par modélisation moléculaire ; ces travaux permettent d'envisager un mécanisme de substitution intramoléculaire d'un complexe aminonitrile-organométallique. Pour tester cette hypothèse, des alpha-aminonitriles chiraux non racémiques ont été préparés d'une façon originale et engagés dans des réactions de Bruylants. Les amines ainsi obtenues sont racémiques, ce qui valide l'hypothèse d'un iminium intermédiaire. La seconde partie rapporte la synthèse d'alpha-aminonitriles supportés à partir de la résine de Merrifield et des essais d'optimisation pour leur utilisation en tant d'équivalents d'anions acyles. La réaction de l'anion de l'alpha-aminonitrile supporté avec divers électrophiles suivie de réactions de rétro-Strecker ou de méthanolyse a permis l'obtention d'une petite bibliothèque de composés carbonylés

  • Titre traduit

    Contribution to the chemistry of alpha aminonitriles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.