Multiculturalismes et droits des femmes : le cas de l'excision en Grande-Bretagne

par Anouk Guine

Thèse de doctorat en Civilisation britannique

Sous la direction de Martine Spensky.

Soutenue en 2005

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Multiculturalisms and women's rights : The case of female genital mutilation in the UK


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En Grande-Bretagne, la protection des différentes cultures (ethniques, religieuses) est essentiellement fondée sur les relations "inter-raciales". La question est de savoir comment l'Etat peut garantir à la fois l'égalité entre les citoyen-n-es, l'égalité de "race" et de genre. A partir des discours britanniques autour de l'excision en Grande-Bretagne, j'ai exploré le caractère contradictoire de la citoyenneté lorsque l'Etat prétend protéger les droits individuels et collectifs. L'examen des tentatives d'éradication de l'excision dans l'histoire coloniale britannique, permet de comprendre certaines origines de ce multiculturalisme. Par ailleurs, l'analyse du processus législatif qui a conduit à la loi de 1985 interdisant l'excision en Grande-Bretagne, et des mesures de prévention mises en place par le gouvernement et les pouvoirs locaux, montrent la "racialisation" du débat. Tel qu'il est appliqué, le multiculturalisme britannique montre que la reconnaissance fondée sur la "race", se fait au détriment des droits individuels des femmes et des petites filles

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (438 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 366-426

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.