Littérature et champ symbolique : essai pour une théorie de l'écriture actuelle en Afrique francophone

par David Koffi N'Goran

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Bernard Mouralis et de Barthélemy Kotchy.

Soutenue en 2005

à Cergy-Pontoise .


  • Résumé

    L'objet premier de cette étude est de tenter "un essai pour une théorie de l'écriture littéraire actuelle en Afrique francophone". Accessoirement, il devait servir à redéfinir à travers une " autre " lecture du fait littéraire africain francophone, la nature et la fonction des littératures des pays dominés. Dans une perspective historiciste, il est apparu que la littérature africaine francophone dans son ensemble a pu se constituer depuis les années 1930 en un monde social " autonome " dont les propriétés générales reposent principalement sur les catégories culturelles dites " orales " et " traditionnelles ". D'un point de vue pratique, l'oralité et la tradition orale africaine loin d'être invariablement le prolongement de la proclamation d'une " âme nègre " demeurent essentiellement la " règle du jeu littéraire africain ". Objets d'enjeux et lieux de tension, l'oralité et la tradition orale servent aux écrivains du champ africain dans leur besoin de positionnement structural: aux pionniers (Césaire/Senghor) pour le maintien de leur statut de "dominants", aux prétendants (Pacéré/Zadi) pour leur prétention à la " classicité ". Stratégiquement porteurs et symboliquement riches en ressources, les items oraux et traditionnels subissent toutes sortes d'amplications, de grossissement et d'extrapolation (discours identitaires, manipulation de la racine et de la pureté, argument du sacré et du secret). En tout état de cause, l'acte littéraire en Afrique ou en francophonie , comme l'acte politique ou économique est un " acte calculé " dont la rationalité pour être saisie nécessite la parfaite connaissance de ce qu'il est convenu d'appeler suivant la terminologie bourdieusienne un " champ symbolique " et/ou le " champ littéraire africain "


  • Résumé

    The first step of this study is to try an “essay of a theory for the present litérary writing in the french-speaking communities of Africa”. Secondarily, the purpsose was to give another definition, through “another reading”of the african french-speaking literary fact, the nature and the function of the dominated contries literatures. In a historicity perspective, it appeared that the african french –speaking literature, in its all, has been set-up since 1930 in an “autonomous” social word, which general copyrights are principally based on the cultural catégories, knows as the “oral” and “traditional” ones. On a pratical point of view, the oral way and the african oral tradition, far to invariably be the extension of the proclamation of a “negro soul”, are essentially the “ rule of the african literary game”. Subjects of stakes and places of tensions, the oral way and the oral tradition are used by writers of the african field, in their need of structural setting up: the pioneers (Césaire/Senghor) for the maintaining of their “dominant status”; the pretenders (Pacéré/Zadi) for their pretentiousness for the “classicism”. Strategically beneficial and symbolically rich of resources, the oral and the traditional items suffer from all kind of amplifications, of magnifications and extrapolations (speechs relating to the identity, manipulation of the roots and the purity, arguments of the sacred and secret ). In all case , the literary act in Africa or in the french-speaking communities, like the political or economical act is a “calculated act” that the rationality to be hold , needs a perfect knowledge of what has been agreed to call, following the Bourdieu's terminology a “symbolic field” and/or the “african literary field”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (534 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.505-534

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque universitaire. Site des Cerclades.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2005 CERG N'GO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.