Effet de la fréquence de pédalage sur les variations diurnes de la performance et ses déterminants en cyclisme

par Nicolas Bessot

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Damien Davenne.

Soutenue en 2005

à Caen .


  • Résumé

    Au regard des données de la littérature, il semble que la fréquence de pédalage pourrait influencer les variations diurnes de la performance et les différentes variables physiologiques et biomécaniques susceptibles de déterminer cette performance. Ce travail a permis de montrer que la variation diurne de la performance aérobie ne peut être attribuée ni à la max ni à la puissance atteinte lors d'un test maximal à charge croissante (PMA et Pmax). Par contre l'endurance évaluée par un test de temps limite à 95% de la Pmax est significativement plus élevée le soir. Cette variation diurne de l'endurance maximale aérobie pourrait s'expliquer par une participation accrue du métabolisme anaérobie à 18:00 h. La fréquence de pédalage n'influence pas la variation diurne de la performance maximale aérobie. Lors des 2 études réalisées à une puissance sous-maximale correspondant à 50% de la Pmax, la variation diurne de la cinématique et de la fréquence de pédalage est confirmée. L'enregistrement de l'activité EMG, du pattern dynamique du pédalage et de variables cardiorespiratoires a permis de mettre en évidence des effets isolés et / ou combinés de l'heure de la journée et de la fréquence de pédalage. Les interactions obtenues montrent que plus les fréquences utilisées sont éloignées de la fréquence de pédalage spontanée plus les amplitudes des fluctuations diurnes sont importantes. Ces résultats confirment la nécessité de prendre en considération la fréquence gestuelle lors des études en chronobiologie appliquée au cyclisme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (221 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-65
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-65bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.