Etude de la réponse aux stress environnementaux chez deux Lactobacilles : identification de régulateurs impliqués dans le stress oxydatif chez Lactobacillus sakei et étude de la relation entre la protéine HPr et les stress froid et acide chez Lactobacillus casei

par Sophie Beaufils

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Axel Hartke.

Soutenue en 2005

à Caen .


  • Résumé

    Afin de mieux comprendre l'adaptation de L. Sakei et L. Casei à leur environnement de prédilection, la viande et le lait respectivement, une analyse comparative de leur génome a été entreprise. Elle a permis de cibler les régulateurs de la famille MarR chez L. Sakei. Certains de ces régulateurs seraient impliqués dans la régulation de la production de protéines de surface (LSA178, LSA1724 et LSA1607) et d'autres dans la réponse au stress oxydatif. Parmi ces derniers, la protéine LSA529 jouerait vraisemblablement un rôle dans la réponse aux peroxydes car (i) cette protéine est un homologue d'OhrR de B. Subtilis, (ii) un motif de régulation ohr conservé a été identifié dans le promoteur du gène lsa529 et (iii) l'expression du gène lsa529 est fortement induite en condition de croissance aérobie, en comparaison avec la croissance en anaérobie. L'analyse des génomes n'ayant pas permis de cibler des gènes spécifiques de la croissance de L. Casei dans l'environnement lait, une approche physiologique a été réalisée pour étudier les réponses au choc froid et stress acide chez cette bactérie. Nous avons caractérisé le gène cspA impliqué dans la résistance au stress hypothermique. Une relation entre la réponse au choc froid et la répression catabolique a été mise en évidence. En effet, la protéine CspA est dérégulée dans un mutant de RC et la croissance des mutants pstH1, pstH2, ptsH3, ccpA et hprK est affectée à basse température et les mutants pstH1 et hprK sont plus sensibles lors des cycles de congélation/décongélation. Enfin, la résistance à l'acidité étant un critère de sélection des probiotiques, nous avons également exploré la réponse au stress acide chez cette bactérie. Chez L. Casei, la résistance à l'acidité varie selon la source de carbone utilisée pour la croissance. La tolérance à l'acidité est plus grande lorsque L. Casei est cultivée avec les disaccharides lactose, tréhalose ou cellobiose. De plus, nous avons observé que la résistance à l'acidité semble être dépendante de la forme P-His-HPr.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (202 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 176-190

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-56
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-56bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.