Effet de la position oculaire sur l’activité de l’aire visuelle primaire sur l’Homme : étude en Potentiels Evoqués Visuels et en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle

par Frédéric Andersson

Thèse de doctorat en Physiologie, biologie des organismes, populations, interactions

Sous la direction de Laurent Petit.

Soutenue en 2005

à Caen .


  • Résumé

    Plusieurs arguments théoriques et expérimentaux indiquent que l’intervention de signaux oculomoteurs est nécessaire aux différentes étapes allant de la perception visuelle à l’élaboration de mouvements. Les systèmes visuel et moteur utilisant des systèmes de coordonnées différents, l’élaboration de comportements visuellement guidés implique plusieurs changements de coordonnées. L’un de ces changements concerne la conversion de l’image rétinienne de coordonnées rétinotopiques en coordonnées égocentriques en tenant compte de la position de l’œil. Les études effectuées chez l’animal ont révélé qu’il existe une influence de la position oculaire dans de nombreuses aires corticales. Toutefois, la question du rôle de l’aire visuelle primaire (V1) dans ce processus reste posée. Cette thèse avait pour objectif de déterminer s’il existe chez l'homme une prise en compte de la position oculaire dès V1, premier relais cortical du traitement visuel. Une première étude en potentiels évoqués (PE) visuels montre que l’amplitude de la composante C1 est modulée par la position oculaire, indiquant que l’activité précoce de V1 est modulée par la position oculaire. Cet effet sur l’activité de V1 a été confirmé par une étude en Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle (IRMf), montrant également que seule l’activité évoquée de V1 est modulée. Enfin, cette même étude a été menée dans le cadre de la mise au point d’acquisitions simultanées IRMF/PE afin de bénéficier de la complémentarité des deux techniques. D’une manière générale cette thèse montre l’existence d’une prise en compte de la position oculaire dès le début du traitement visuel et expose l’utilité des études combinant IRMf et PE.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 144-168

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-4
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-4bis
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2005-4ter
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.