La dimension spatiale des mouvements sociaux : essais sur la géographie et l'action collective dans la France contemporaine à partir des mouvements de "chômeurs" et "altermondialistes"

par Fabrice Ripoll

Thèse de doctorat en Géographie physique, humaine, économique et régionale

Sous la direction de Robert Hérin.

Soutenue en 2005

à Caen .

  • Titre traduit

    The spatial dimension of social movements : Essays on Geography and Collective Action in Contemporary France from “Unemployed Workers” Movements and “Altermondialist” Activism


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette recherche part d'un étonnement : il n'existe pas à l'heure actuelle de géographie des mouvements sociaux, de l'action collective ou du militantisme. Quant aux sciences sociales qui travaillent sur ces objets (science politique, sociologie, etc. ), à quelques exceptions près, elles n'explorent pas leur dimension spatiale de façon systématique et approfondie. La Première section (" La géographie à l'épreuve des mouvements sociaux ") interroge cette lacune d'un point de vue historique et épistémologique. Elle débouche sur une critique de la séparation entre espace et société et argumente sur la nécessité d'une " approche dimensionnelle ". Elle montre ensuite l'intérêt mais aussi les limites de la question " où ? ", qui doit être articulée avec les théories de l'action collective. Elle explicite enfin les choix théoriques et méthodologiques de la recherche : un constructivisme réaliste, une pluralité de méthodes (statistiques, enquête de terrain. . . ), pour adopter le point de vue des militants et contextualiser leurs actions. La Deuxième section (" Les mouvements sociaux à l'épreuve de l'espace ") présente les résultats des enquêtes sur les mouvements de chômeurs et altermondialistes en France (AC !, ATTAC. . . ), et pose les premières pierres d'une problématique en commençant par mettre les acteurs dans leur corps et leur corps par terre. Sont successivement interrogés : l'importance de la (co)présence ; la contrainte de la distance, les moyens de " faire avec " et les inégalités sociales qu'ils révèlent ; l'usage et l'appropriation des espaces matériels et symboliques. Enfin, quelques pistes sont proposées sur les modalités de construction locale d'un mouvement social mondial

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (741 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 655-689

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 RIPOLL A1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 RIPOLL A2
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 RIPOLL A3
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 RIPOLL B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 RIPOLL B2
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 RIPOLL B3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2262
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.