Contribution critique à la sociolinguistique des langues minoritaires : les langues celtiques dans la deuxième moitié du XXe siècle

par Ronan Barré

Thèse de doctorat en Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes. Irlandais

Sous la direction de Jean Brihault.

Soutenue en 2005

à Caen .

  • Titre traduit

    A Critical Contribution to the Sociolinguistics of Minority Languages : the Celtic Languages in the Second Half of the Twentieth Century


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse s'interroge sur l'opposition significative qui caractérise bon nombre de langues minoritaires, et les langues celtiques en particulier, dans la deuxième moitié du XXe siècle. Le breton, le gallois, l'écossais et l'irlandais connaissent, d'une part, un développement notable, quoique largement hétérogène, dans les domaines législatif (reconnaissance officielle), éducatif (enseignements bilingue et immersif) et audiovisuel (création de chaînes de télévision celtophones). Le nombre de locuteurs natifs de ces langues continue, d'autre part, de diminuer inexorablement. Appréhender ce paradoxe nécessite d'abord de trouver une théorie adéquate qui puisse expliquer la nature des relations qui régissent les liens entre langue et société. La perspective sociologique choisie, dite interactionniste, souligne l'aspect social de tout fait langagier et place les locuteurs, véritables acteurs des changements linguistiques, au centre de l'analyse. Cette démarche heuristique permet de mettre en question à la fois la pertinence du discours académique sur la "mort" et le "renouveau" des langues minoritaires et la validité des propos des diverses organisations défendant les langues celtiques.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Les langues celtiques, entre survivance populaire et renouveau élitiste ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (704 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 646-704

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 Barré A1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 Barré A2
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 Barré A3
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 BARRE B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 BARRE B2
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2005 BARRE B3
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR CAEN 2005/1/1
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR CAEN 2005/1/2
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR CAEN 2005/1/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Les langues celtiques, entre survivance populaire et renouveau élitiste ?
  • Dans la collection : Essais
  • Détails : 1 vol. (234 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-0382-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 225-230. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.