Crepidula fornicata : un modèle biologique pour l'étude du rôle de la variabilité des caractères phénotypiques (reproduction, croissance et nutrition) sur les processus de colonisation en milieu marin

par Joëlle Richard

Thèse de doctorat en Océanologie biologique

Soutenue en 2005

à Brest en cotutelle avec l'Université de Genève .


  • Résumé

    L’étude des processus de l’invasion a été basée sur le schéma conceptuel de l’invasion d’un système par une espèce allochtone, à savoir la succession des phases : i) phase d’installation, ii) phase d’expansion et, hi) phase d’intégration. Le modèle utilisé dans cette étude es Crepidula fornicata, espèce originaire de la côte Est américaine et introduite accidentellement en Europe au début du 19ème siècle. La caractérisation de la reproduction et de la croissance de cette espèce en rade de Brest a été utilisée afin de déterminer ses traits particuliers pouvant promouvoir la phase d’installation. Il en ressort trois points essentiels vie en chaîne avec reproduction « autosuffisante », fenêtre annuelle de reproduction étendue, émissions gamétiques multiples conduisant à augmenter la probabilité du succès du recrutement. L’étude de la phase d’expansion à deux échelles spatiales, européenne et celle de la rade de Brest, a démontré une très forte plasticité phénoptypique au niveau des paramètres de la reproduction et de la croissance. Cette plasticité est aussi forte à petite échelle qu’à grande échelle et peut participer à l’explication de la réussite de cette phase du processus de l’invasion. La phase d’intégration, a été abordée sous la forme de l’étude de la compétition trophique entre la crépidule et Pecten maximum par la méthode de isotopes stables. Bien que aucune réponse tranchée n’ait pu être apportée à cette question, certains points intéressants ont pu être dégagés, notamment une très forte variabilité inter-individuelle de la crépidule. In fine, les résultats de ce travail ont permis d’approcher l’histoire de la colonisation de la crépidule en rade de Brest.

  • Titre traduit

    Crepidula fornicata : a biological model to study the role of the phenotypic characteristics' variability (reproduction, growth and nutrition) during the colonisation process in the marine environment


  • Résumé

    The study of the invasion process was based on the conceptual scheme of the invasion of one system by an allochtone species, within the trame of three known phases of succession: i) installation phase, ii) expansion phase and, iii) integration phase. The modal used in this study is Crepidula fornicata, n species native to the East coast of America and introduced accidentally in to Europe at the beginning of the l9th century. The characterisation of reproduction and growth of the species in the Bay of Brest was used to determine the particular traits of the species which promoted the installation phase. It presents three essential points: life in stacks with an “auto-sufficient” reproduction, a wide annual window of reproduction and multiple gamete emissions increasing the probability of settlement success. The study o the expansion phase in two spatial scales, European and Bay of Brest, has demonstrated a high phenotypic plasticity for the reproduction and growth parameters. This plasticity was as high in the small scale as in the larges scale and participates in explaining the success of this phase of the invasion process. The integration phase was tackled by the study of trophic competition between Crepidula fornicata and Pecten maximus using the stable isotopes method. Even though no clearcut answer was supplied to this question, some interesting points were found, notably the high interindividual variability of Crepidula fornicata. In conclusion, the results of this work permitted a clearer picture of the colonisation of the slipper limpet in the Bay of Brest.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 108-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE2005/17
  • Bibliothèque : Bibliothèque La Pérouse - Centre de documentation sur la mer.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E300-RIC-C
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.