Tombes de Carie-Tombes cariennes : contribution de l'architecture funéraire à l'histoire de la Carie aux périodes classique et héllénistique

par Olivier Henry

Thèse de doctorat en Histoire, civilisation, archéologie et arts des mondes anciens

Sous la direction de Pierre Debord.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le but de cette étude est de déterminer les caractéristiques culturelles des populations cariennes à travers l'analyse des structures funéraires de la région au cours des périodes classique et hellénistique. Par l'établissement d'une typo-chronologique des structures, on cherche à mettre en lumière les mécanismes de l'évolution de ces populations du VIeme au IIeme s. A. C. , et par conséquent à apporter des éclaircissements mais aussi une nouvelle approche des problématiques historiques de la région. Les conclusions de cette étude révèlent notamment une physionomie complexe de la Carie. Territoire morcelé jusqu'au IVeme s. A. C. , la Carie connaît de profonds bouleversements sous la dynastie des Hékatomnides. Ces derniers, par un triple jeu politique, utilisèrent leur position unique de dynastes-satrapes dirigeant une région située à la frontière des mondes perse et grec afin d'asseoir leur autorité sur les populations locales. Les mécanismes d'une telle démarche sont clairement lisibles à travers notamment la mise en place de nouveaux types funéraires – tombe rupestre à façade de temple ou sarcophage rupestre à couvercle en bâtière. Ces tombes, tout en empruntant leur modèle architecturaux à la culture grecque n'en forment pas moins la base d'une reconnaissance et d'une revendication, par les populations de Carie, d'appartenir à une entité homogène culturellement distincte. Après la conquête macédonienne le type des sépultures cariennes perdure, grâce à une appropriation des traditions funéraires de la région par les conquérants qui y trouve une nouvelle expression du pouvoir et un moyen efficace d'affirmer leur pouvoir politique.

  • Titre traduit

    Graves of Caria-Carian graves : contribution of the funerary architecture to the history of Caria during classical and hellenistic times


  • Résumé

    The goal of this study is to determine the features cultural of the carian populations through the analysis of the funeral structures of the region during the classical and hellenistic periods. By the establishment of a typo-chronology of the structures, one tries to put in light the mechanisms of the evolution of these populations from the VIth to the IInd century B. C. , and therefore to bring some enlightenments but also a new approach of the historical problematics of the region. The conclusions of this survey reveal notably a complex physiognomy of Caria. Territory parceled out until the IVth century B. C. , Caria knows deep distresses under the dynasty of the Hékatomnids. These last, by a triple political game, used their unique position of dynasts-satraps directing a region situated to the border of the Greek and Persian worlds in order to sit their authority on the local populations. The mechanisms of such a gait are clearly legible through notably the setting up of new funeral types – rock-cut temple tomb or rock-cut sarcophagus with a double-pitched lid. These tombs, even if borrowing their model architectural to the Greek culture, became the basis of a recognition and a demand, by the populations of Caries, to belong culturally to a homogeneous and distinct entity. After the Macedonian conquest the typical carian graves survived, thanks to an appropriation of the funeral traditions of the region by the conquerors that finds through them a new expression of the power and a means efficient to affirm their political power.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Presses Universitaires de Rennes à Rennes

Tombes de Carie : architecture funéraire et culture carienne, VIe-IIe s. AV. J.-C.


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol.(511 p., 102 f. de pl., 311 p., 302 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 483-511

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Presses Universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Tombes de Carie : architecture funéraire et culture carienne, VIe-IIe s. AV. J.-C.
  • Dans la collection : Archéologie et culture
  • Détails : 1 vol. (288 p.-[16] p. de pl. en coul.)
  • ISBN : 978-2-7535-0758-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 279-285. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.