La sculpture dans sa relation à l'architecture, en France, de 1900 à 1937

par Amandine Placin-Geay

Thèse de doctorat en Histoire de l'art contemporain

Sous la direction de Dominique Jarrassé.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The relationship between architecture and sculpture, in France, 1900-1937


  • Résumé

    En France, de 1900 à 1937, la relation entre l'architecture et la sculpture se modifie. La question de leur corrélation, centrée surtout sur le rapport entre l'ossature et l'habillage, et sur l'intégration des œuvres dans l'espace architectural, est au cœur des théories architecturales, engendrées par la mutation du bâti débutée au cours du XIXe siècle. Avec l'embellissement des villes, les nouveautés techniques et les difficultés économiques, ces transformations obligent les sculpteurs à rechercher des solutions plastiques capables de répondre à ces nouvelles exigences afin d'intégrer, de nouveau, le décor à l'architecture. La sculpture fait donc l'objet d'incessantes interrogations, discussions et polémiques, portant sur la notion de style, l'évolution de l'ornement et des oeuvres monumentales, ainsi que sur la décoration des constructions en béton. Des prises de positions s'engagent alors entre les partisans et les adversaires du décor, pesant sur la réévaluation de son rôle, de sa fonction, et de son emploi. Les programmes dans lesquels la sculpture est encore incorporée étant devenus rares, un avenir incertain se dessine donc pour ces artistes, réagissant différemment selon les écoles auxquels ils appartiennent. Réalisant surtout des monuments commémoratifs, des décors d'édifices publics et cultuels, et participant aux expositions des Arts Décoratifs de 1925, Coloniale de 1931 et des Arts et Techniques de 1937, ils s'efforcent de prendre en considération la construction, et créent des liens inédits et un art monumental.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. en 5 tomes (1346 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 486-512. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3469
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.