Communication visuelle et pratiques perceptives : parcours de l'urbain : danses, mouvements, images

par Aurélie Chène

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Patrick Baudry.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La circulation des corps et des regards dans le monde contemporain se fait à travers des environnements profondément marqués par la présence de l'image. Les modalités d'agencement entre les corps et les espaces semblent être mises en jeu dans les déplacements ordinaires et troublées par des flux d'images autant matérielles qu'imaginaires. Dans un tel contexte médiatique, l'analyse de la danse, des parcours et des images constitue un champ d'observation privilégié. Dans le cadre des Sciences de l'Information et de la Communication, il s'agit de penser les nouvelles formes de relations qui s'élaborent entre les corps et les espacesL'étude de pratiques de danses actuelles montre, de manière fortement visible, des décalages spatiaux et temporels. Des successions de dispositions et de mouvements saccadés caractérisent notamment la danse des free parties. Cette situation dansante fait apparaître des jeux de mouvements visuels qui déplacent la configuration spatiale. Cette vision du geste provoque une perception proche d'un procédé de montage. Plusieurs niveaux d'images se superposent, si bien que l'on entre-voit les choses. C'est un acte de communication également à l'œuvre dans d'autres domaines, technologiques, publicitaires, cinématographiques. Les images de mode et les publicités mettent en scène un corps interverti dans sa relation à des lieux, à des objets par l'adjonction d'un montage sur l'image. Il s'agit de mettre en résonance les expressions visuelles suscitées par la danse et l'image avec les usages du quotidien. La création du geste et de l'image fait symptôme d'une culture contemporaine.

  • Titre traduit

    Visual communication and practical perceptions : courses of urban : dances, movements, images


  • Résumé

    The circulation of bodies and looks in the modern world transits through environments deeply marked by the presence of images. The way bodies and spaces are put together seems to be jeopardized in every day's movements and perturbed by influx of images, real or imaginary. In such a media context, the analysis of dance, of courses and images constitute a privileged field of observation. As part of the Information and Communication Sciences, it is a matter of thinking the new relationships that are taking place between the bodies and the spaces. The study of the today's dance forms shows truly visible spatial and time related shifts. Successions of postures and jerky movements especially characterize dance in free parties. This dancing situation revels visual plays of movements that are shifting the spatial configuration. This vision of the motion creates a perception close to an edition process. Many layer of images overlap, and make us see things through glimpses. This is an act of communication that also visible in other fields, such as technology, advertising, and cinematography. Fashion images and advertisements display, through image edition, a body inverted with objects in it relationship to places. It is a matter of setting in resonance the visual expressions generated by dance and by images with everyday habits. The creation of motion and images are symptomatic of a contemporary culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(341 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 307-330. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.