Le travaillisme au XXème siécle : perspective identitaire, stratégie et communication

par Geraldine Castel

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation britanniques

Sous la direction de Jean-Paul Revauger.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le parti travailliste britannique est né avec le 20ème siècle. L'historiographie à son sujet est pléthorique. Les ouvrages présentant son histoire depuis sa création abondent. Toutefois, une comparaison, nécessairement succincte, entre image du mouvement transmise au fil des décennies et réalité des faits révèle des divergences significatives. Une fois déterminé l'impact réel des explications fournies précédemment pour justifier ce décalage, il apparaît que l'histoire du parti généralement perçue, tant par ses membres que par l'opinion publique britannique dans son ensemble, ne rende pas justice à son caractère intrinsèquement hétérogène sur le plan identitaire. Elle ignore également la portée de la dimension stratégique pourtant capitale pour la plupart des dirigeants travaillistes. Cette étude souligne ainsi le lien entre vérité historique et image, trame idéologique et considérations tactiques au fil de la progression de ce mouvement politique pendant la période étudiée. Elle ne constitue donc pas un historique exhaustif de ce mouvement, mais s'attache à en saisir les fondements dans toute leur complexité, se distinguant par son approche globale au niveau chronologique, sa volonté d'aller au delà des perceptions couramment acceptées comme des évidences, ainsi que par sa démarche intégrant délibérément la dimension stratégique à l'analyse historique. Elle repose par ailleurs sur une exploration approfondie de l'interrelation entre action et représentation dans le cadre de l'évolution de ce parti au cours du 20ème siècle.

  • Titre traduit

    The Labour Party inthe Twentieth century : identity, strategy and communication


  • Résumé

    The British Labour Party was born with the 20th century. The number of analyses published on this topic is plethoric. The studies narrating its history since its first day abound. Yet, a comparison, inevitably too brief, between the image of the movement passed on from one decade to the next, and the reality of the facts reveals significant differences between both. Once the true impact of previously given explanations is assessed, it becomes clear that the conception of the history of the party generally shared by the members of the party itself, as well as by British public opinion as a whole, does not reflect the fundamentally heterogeneous character of its identity. Nor does it take into account the impact of the strategic dimension essential to most labour leaders. Thus, this study emphasises the link between historical truth and image, ideological factors and tactical considerations throughout the progression of this political movement. It does not amount to a fully exhaustive account of its history, but endeavours to examine its basic principles in all their complexity, distinct for its global approach, chronologically, its attempt at going beyond the perceptions widely accepted as obvious, as well as for the deliberate integration of the strategic dimension into its historical perspective. It rests on a thorough analysis of the interrelation between action and representation in relation to the evolution of the party throughout the 20th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (510 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 485-499. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.