Autophagie dans la mort cellulaire par incompatibilité et le développement chez Podospora Anserina

par Bérangère Pinan-Lucarré

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Corinne Clavé.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Chez le champignon filamenteux Podospora ansserina, les cellules résultant de fusions somatiques entre souches génétiquement différentes sont détruites par une réaction de mort cellulaire. Cette réaction est associée à une intense vascuolisation du cytoplasme et elle est appelée mort par incompatibilité. Une forte induction de l'autophagie, un processus de digestion, a pu être mise en évidence au cours de cette réaction de mort cellulaire par la présence d'autophagosomes nombreux et de grande taille. L'étude des gènes PaATG1 et PaATG8, impliqués dans l'autophagie, a révélé que l'autophagie n'est pas essentielle à cette réaction de mort cellulaire. L'observation d'une mort plus rapide dans les mutants deltaPaATG permet de proposer un rôle protecteur plutôt qu'un rôle causal de l'autophagie dans ce cas de mort cellulaire. La mort cellulaire PaATG-indépendante observée dans ces mutants est toujours associée à une intense vascuolisation du cytoplasme et donc de type vacuolaire et non-autophagique.

  • Titre traduit

    Autophagy in cell death by incompatibility and development in Podospora Anserina


  • Résumé

    In the filamentous fungus Podospora anserina, cells resulting from somatic fusions between two genetically different strains are destroyed through a cell death reaction. This cell death reaction is associated with an intense vacuolization of the cytoplasm and named death by incompatibility. High level of autophagy, an intracellular digestion process, was demonstrated during incompatibility by observing numerous and large autophagosomes. Investigating PaATG1 and PaATG8 genes, implicated in the autophagic process, revealed that autophagy is not essential to this cell death reaction. Acceleration of cell death in deltaPaATG mutant strains suggests that autophagy could be protective rather than causal during incompatibility. PaATG-independant cell death in these mutant strains is still associated with an intense vacuolization of the cytoplasm and is thus a vacuolar and non-autophagic cell death.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (140 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 126-140

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé - Josy Rieffers.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2005-1290
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.